Mali: fin de la prise d'otages, au moins 22 morts

Mali: fin de la prise d'otages, au moins 22 morts

Publié le 20/11/2015 à 20:00 - Mise à jour à 20:03
©Habibou Kouyate/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'assaut mené dans l'hôtel Radisson Blu de Bamako (Mali), théâtre d'une prise d'otages massive, a pris fin vendredi en fin d'après-midi, vers 17h30. Selon un bilan encore provisoire, l'attaque a fait au moins 22 morts.

Le bilan est lourd. La prise d’otages qui s’est déroulée, ce vendredi, dans l’hôtel Radisson Blu de Bamako, l'un des plus grands hôtels de la capitale malienne, a pris fin vers 17h30 après une intervention conjointe des forces maliennes et étrangères qui a duré près de sept heures. Au total, 170 personnes dont 140 clients et 30 employés ont été retenues par deux à trois assaillants. Selon un bilan provisoire, l'attaque a fait au moins 22 morts mais pour le moment, les nationalités des victimes n'ont pas encore été communiquées.

Selon une source sécuritaire malienne, plusieurs assaillants sont rentrés dans l'enceinte de l'hôtel, tôt dans la matinée, à bord d'une voiture munie d'une plaque diplomatique. Une fusillade a ensuite éclaté au sein de l'établissement, prisé par une clientèle internationale. Un premier assaut a d'abord été donné en fin de matinée par les forces spéciales maliennes, libérant dans un premier temps plusieurs dizaines d'otages. Puis, un peu plus tard, une nouvelle offensive des forces maliennes épaulées par les forces spéciales françaises ont permis de libérer le reste des retenus. Parmi les assaillants, deux auraient été tués selon le ministre malien de la Sécurité intérieure, le colonel Salif Traoré. 

Bien que l'information reste à vérifier, il semblerait selon plusieurs sources concordantes que le groupe Al-Mourabitoun affilié à Al-Qaïda, qui agit dans le nord du Mali, ait revendiqué l'attaque sur Twitter. Face à l'horreur de ce drame, Ban Ki-moon a condamné cette "attaque terroriste odieuse". Dans un communiqué, le secrétaire général de l'ONU s'est déclaré "préoccupé par le fait que ces attaques se tiennent à un moment où des progrès importants sont constatés dans le processus de paix" entre le gouvernement malien et les rebelles touareg du Nord. 

Cette attaque, qui survient exactement une semaine après les attentats meurtriers qui ont ensanglanté Paris et Saint-Denis, n'est pas sans rappeler celle du 7 mars dernier au Mali. Ce jour-là, le restaurant "La Terrasse", situé dans le centre de Bamako, avait été attaqué par des terroristes venus du nord du Mali. Cinq personnes, dont un Français, avaient été tuées. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La prise d'otages à Bamako a fait au moins 22 morts selon un bilan provisoire.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-