Moscou annonce que son escadre ne se rend pas en Syrie pour bombarder Alep

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Moscou annonce que son escadre ne se rend pas en Syrie pour bombarder Alep

Publié le 27/10/2016 à 11:17 - Mise à jour à 11:20
©AFP PHOTO / Forsvaret
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Depuis jeudi une armada russe de huit navires a pris la route vers la Syrie. Très surveillée par l'OTAN et les forces européennes, cette flotte est censée aller renforcer la présence russe aux abords du Moyen-Orient.

L'escadre aéronavale russe qui fait route vers la Syrie depuis la mer de Barents ne s'y rend pas pour bombarder Alep, a assuré ce jeudi 27 le ministère russe de la Défense. "Ce qui nous préoccupe maintenant c'est que cette escorte navale puisse être utilisée pour participer aux opérations militaires au-dessus de la Syrie et pour augmenter les attaques sur Alep" avait indiqué la semaine dernière Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan.

Partie du nord de la Russie, l'escadre se compose de huit bâtiments: le seul porte-avions russe, l'Amiral-Kouznetsov, un croiseur à propulsion nucléaire, le Pierre le Grand, deux navires anti-sous-marins et quatre navires de soutien, selon des responsables de l'Otan. A bord du porte-avion se trouvent plusieurs dizaines d'avions de chasse qui pourraient renforcer les capacités aérienne russe et du régime de Damas qui bombardent quotidiennement l'ancienne capitale économique syrienne dont les rebelles contrôlent la partie est.

La flotte a été particulièrement surveillée lors de son passage en mer du Nord et en Manche par des navires norvégiens, britanniques et français. Signe de la tension que provoque le passage de cette escadre russe, l'Espagne a finalement décidé d'interdire l'accès de son port de Ceuta, une enclave ibérique en territoire marocain. D'abord accepté, la demande d'escale des Russes a finalement été refusée sous la pression des pays membres de l'Otan.

"La route de nos navires de guerre a été modifiée", a confirmé un porte-parole de l’ambassade russe à Madrid, Vasily Nioradze, cité par l’agence russe Interfax. La flotte a franchi mercredi à l'aube le détroit de Gibraltar et devrait rejoindre en fin de semaine la base navale russe située à Tartous en Syrie.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'escadre aéronavale russe qui fait route vers la Syrie depuis la mer de Barents ne s'y rend pas pour bombarder Alep, a assuré ce jeudi 27 le ministère russe de la Défense.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-