Mossoul: que sont ces statues détruites par l'Etat islamique?

Auteur(s)
MM
Publié le 27 février 2015 - 18:32
Mis à jour le 28 février 2015 - 15:46
Image
Les djihadistes de l'Etat islamique détruisent des œuvres d'art à Mossoul (Irak).
Crédits
©Capture d'écran YouTube
Les statues détruites par l'Etat islamique étaient, pour une partie, d'origine assyrienne.
©Capture d'écran YouTube
Les djihadistes de l'Etat islamique ont détruit des œuvres d'art du musée de Mossoul (Irak). Une vidéo de leurs exactions a été publiée jeudi 26 février. La destruction des ces trésors architecturaux est une perte inestimable pour le patrimoine de l'humanité.

Les djihadistes de l'Etat islamique ont publié une vidéo de propagande dans laquelle ils détruisent des statues et des frises inestimables à coups de masses et de marteaux piqueurs, dans le musée de Mossoul, au nord de l'Irak. L'Unesco estime que ces destructions sont des pertes irremplaçables pour le patrimoine de l'humanité. La directrice de l'organisation, Irina Bokova, a confirmé qu'une partie des objets détruits étaient des orignaux dont certains provenant du site archéologique de Hatra (près de Mossoul), inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco.

Pour l’organisation djihadiste, statues, tombeaux et représentations "favorisent l’idolâtrie" et méritent donc d’être détruits.

Certaines des œuvres détruites que l'on aperçoit sur les images sont des statues datant de la période assyrienne de la région. Cette civilisation guerrière s'est développée en Mésopotamie (région comprise entre les fleuves Tigre et Euphrate) entre 1.800 av. JC et 609 av. JC avec pour localisation de départ les villes d'Assur et de Ninive (actuelle ville de Mossoul). Sur certaines images on aperçoit des statues semblant figurer le dieu humanoïde Adad (il peut également être représenté en taureau), figure tutélaire du panthéon assyrien.

Le grand taureau ailé anthropomorphe (à visage humain) dont la tête est détruite à coup de perceuse est également une représentation du bestiaire mythologique assyrien qui fut plus tard repris par diverses civilisations qui ont évolué dans la région telles les Parthes. Cette statue ornait la porte de Nergal (dieu des enfers assyrien) qui permettait d'accéder à la ville antique de Ninive.

Le musée de Mossoul renferme également des œuvres d'art datant de la période hellénistique de la région. En effet, l'empire d'Alexandre le Grand s'étendait de la Macédoine (nord de la Grèce actuelle) aux rives de l'Indus (actuel Pakistan) en passant par l'Egypte des pharaons et englobait le nord de l'Irak. En 323 av. JC, à la mort d'Alexandre, ses généraux, les Diadoques, se partagent sont empire et un officier grec du nom de Séleucos s'accapare la partie est qui comprend le nord de l'Irak. Il y a fonde une dynastie, les Séleucides, qui apporte une influence de l'art grec dans cette région. Certains objets détruits par les djihadistes témoignaient de cette influence (voir à 3:34 de la vidéo).

Les destructions de trésors archéologiques et artistiques jugés "impies" sont un fait récurrent chez les organisations islamistes. En 2001, les talibans faisaient exploser de gigantesques statues du Bouddha dans la vallée de Bamiyan en Afghanistan. Au Mali, en 2013, les combattants du mouvement islamiste Ansar Dine ont rasé les mausolées de trois saints soufis (une autre branche de l'islam) près de Tombouctou.

(Voir ci-dessous la vidéo des destructions de statues par l'Etat islamique)

 

À LIRE AUSSI

Image
Les djihadistes de l'Etat islamique détruisent des œuvres d'art à Mossoul (Irak).
Irak: l'Etat islamique détruit des trésors architecturaux au musée de Mossoul (VIDEO)
Les djihadistes de l'Etat islamique ont détruit des œuvres d'art du musée de Mossoul. La destruction des ces trésors architecturaux est une perte inestimable pour le p...
27 février 2015 - 09:58
Société
Image
François Hollande dénonce les actes des djihadistes de l'EI à Mossoul.
Etat islamique: François Hollande dénonce les destructions de trésors archéologiques à Mossoul
La classe politique française s'insurge contre les destructions d'œuvres d'art antiques perpétrées par l'Etat islamique. Des actes que François Hollande qualifie de "b...
27 février 2015 - 15:25
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.