Nord Stream : des révélations que les États-Unis et l’Ukraine auraient préféré éviter

Auteur(s)
Lauriane Bernard, France-Soir
Publié le 14 mars 2023 - 15:15
Image
Photo aérienne des remous causés par la fuite du gazoduc Nord Stream 1, diffusée par les garde-côtes
Crédits
SWEDISH COAST GUARD/AFP - Handout
Explosion du gazoduc Nord Stream.
SWEDISH COAST GUARD/AFP - Handout

NORDSTREAM - Le président ukrainien demande-t-il à la presse de cacher des informations ? Ou estime-t-il que les services secrets américains ont menti aux journalistes ? Ce vendredi 10 mars, le président  Zelensky a accusé les médias "de faire le jeu de la Russie ". Le résident du Palais Mariyinsky n’apprécie pas que le New York Times pointe du doigt la responsabilité d’un groupe “pro-ukrainien”, pourtant non affilié au gouvernement de Kiev, dans l’explosion des gazoducs Nord Stream 1 et 2. Sous la pression de la “ communauté internationale” de plus en plus forte, les États-Unis n’ont quant à eux plus d’autre choix que de révéler certains éléments confidentiels de leur enquête.   

Le 7 mars, le journal The New York Times a publié de nouvelles informations qui sèment encore un peu plus le doute quant à l’origine des récentes explosions en mer Baltique.  

"Il est très dangereux que certains médias indépendants prennent de telles initiatives"  

La piste du sabotage russe prend officiellement du plomb dans l’aile. La théorie était déjà bien entamée par les révélations de Seymour Hersh en février dernier. Le journaliste d'investigation avait affirmé que des plongeurs de l’US Navy avaient posé des explosifs sur les gazoducs russes en juin 2022 avant de les faire exploser quelques mois plus tard.  

Avec les nouvelles révélations du Times, il ne s’agit plus d’incomber la responsabilité du sabotage à la Russie ou aux États-Unis, mais à un "groupe pro-ukrainien". Devant les caméras ce vendredi 10 mars, le président Volodymyr Zelensky a nié toute implication de son pays dans les explosions des gazoducs. Il n’a pas non plus manqué de critiquer le traitement médiatique réservé à l’incident.   

"Je pense qu'il est très dangereux que certains médias indépendants, que j'ai toujours traités avec beaucoup de respect par ailleurs, prennent de telles initiatives. Je pense que cela fait que le jeu de la Russie", a déclaré Zelensky lors de la conférence de presse suivant sa rencontre avec le Premier ministre finlandais. Le président ukrainien semble apparemment déplorer que l’enquête n’aille pas dans le sens qu’il espérait.  

Si la nouvelle version du Times se confirme, les conséquences pourraient s’avérer dévastatrices pour l’Ukraine. 

De graves conséquences qui pourraient fragiliser l’aide fournie à l’Ukraine  

En effet, l'Allemagne est le pays de l'Union européenne qui fournit le plus d'argent et d'armes à l’Ukraine. S’il est prouvé que cette dernière attaque les ressources énergétiques de son principal allié européen, Berlin pourrait tout simplement décider de ne plus soutenir Kiev. D’ailleurs, toujours selon The Times, c’est pour cette raison que les agences de renseignement occidentales auraient dissimulé l’information jusqu’à maintenant.   

Cependant, la communauté internationale se fait de plus en plus pressante pour exiger une enquête approfondie sur l’incident. Mardi 21 février, Zhang Jun, le représentant permanent de la Chine aux Nations Unies, a requis l’ouverture d’une enquête internationale indépendante afin de “découvrir la vérité et identifier les responsables” des explosions des gazoducs Nord Stream.  

Pour Washington, saisir l’opportunité de révéler dans la presse américaine cette nouvelle hypothèse d’une attaque perpétrée par un "groupe pro-ukrainien", n’étant pas officiellement affilié au gouvernement de Kiev, pourrait être le bon compromis pour réagir aux pressions internationales. Mais, en accusant l’Ukraine, la Maison Blanche pourrait aussi tenter de faire diversion afin de détourner l’attention de sa propre culpabilité. 

C’est en tout cas ce que semble croire Seymour Hersh, qui a éclaté de rire après avoir entendu la nouvelle théorie du New York Times. Il annonce publier les résultats de sa propre enquête cette semaine.  

À LIRE AUSSI

Image
Nord Stream
"Rien ne lie de manière concluante" la Russie à l'explosion des gazoducs sous-marins Nord Stream, selon le Washington Post
Accusée de tous bords dans l’explosion des gazoducs sous-marins Nord Stream, la Russie "n’est peut-être pas responsable du sabotage”. Les premières conclusions d’une e...
23 décembre 2022 - 19:05
Politique
Image
Le président ukrainien Petro Porochenko, lors d'un sommet européen à Bruxelles, le 17 mars 2016
L'Ukraine demande l'abandon du projet Nord Stream 2
Le président ukrainien Petro Porochenko a demandé lundi l'abandon du projet controversé de gazoduc Nord Stream 2, accusant la Russie de vouloir imposer un "blocus écon...
09 avril 2018 - 12:56
Politique
Image
Le chantier de construction du gazoduc Nord Stream 2, le 26 mars 2019 à Lubmin, en Allemagne
Toujours controversé, Nord Stream 2 sera bien achevé en fin d'année
Honni par les Etats-Unis, Nord Stream 2, le projet controversé de gazoduc entre la Russie et l'Allemagne, va comme prévu voir le jour en fin d'année, assurent ses prom...
27 mars 2019 - 12:45

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.