Nucléaire iranien : Téhéran fait monter la pression sur …Joe Biden

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nucléaire iranien : Téhéran fait monter la pression sur …Joe Biden

Publié le 11/01/2021 à 14:55
JIM WATSON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

En décidant d’enrichir l’uranium à 20 %, l’Iran manifeste son ambition de renouer avec un ambitieux programme nucléaire militaire, une décision vivement contestée aux Etats-Unis.

Téhéran a confirmé, le 4 janvier 2021, s’être à nouveau engagé dans un programme d’enrichissement de l’uranium à 20 %. Confirmée par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), cette décision n’a été prise, selon tous les spécialistes, pour permettre le développement d’un programme nucléaire militaire.

Les relations entre l’Iran et les Etats-Unis se tendent de plus en plus

En 2015, l’Iran et le groupe des 6 (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne) ont pourtant signé un plan d’Action Global Commun (PAGC).  Alors que le nucléaire iranien était au cœur de vives tensions internationales pendant près de deux décennies, cet accord prévoyait un allègement des sanctions infligées à Téhéran en échange d’une réduction importante du programme nucléaire américain.

La République Islamiste attendait les retombées financières de cet accord, retombées inexistantes depuis 2018, date à laquelle Donald Trump s’est retiré de la convention. Ce retrait s’était accompagné de sanctions encore plus difficiles, amenant Téhéran à reprendre son programme nucléaire.

Depuis 2019, les violations iraniennes au PAGC sont de plus en plus nombreuses, et ce début d’année 2021 rapproche un peu plus le pays de la bombe. Si l’Administration de Joe Biden a déjà fait savoir sa volonté de réintégrer le PAGC, Téhéran conditionne toute reprise des discussions à une levée des sanctions encore en vigueur aujourd’hui.  C’est donc bien une pression supplémentaire mise sur le président élu américain, à moins de 10 jours de son investiture.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Joe Biden déjà sous pression avec l'Iran

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-