L'obscur assassinat du demi-frère de Kim Jong-un: ce que l'on sait

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L'obscur assassinat du demi-frère de Kim Jong-un: ce que l'on sait

Publié le 15/02/2017 à 15:06 - Mise à jour à 15:23
©Toshifumi Kitamura/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Kim Jong-nam, demi-frère aîné du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a été assassiné lundi en Malaisie. Il aurait été empoisonné par deux femmes, dont l'une d'elle a peut-être été identifiée ce mercredi.

Il vivait en exil après avoir été mis en disgrâce pour avoir voulu visiter Disneyland au Japon avec un faux-passeport en 2001. Kim Jong-nam a été assassiné lundi 13 alors qu'il se trouvait à l'aéroport de Kuala Lumpur en Malaisie. Le demi-frère du dirigeant nord-coréen aurait été empoisonné par deux femmes qui ont rapidement pris la fuite à bord d'un taxi. L'une d'elle aurait été interpellée ce mercredi 15. Retour sur les différents éléments de ce meurtre énigmatique.

>Les causes de la mort

Quand il a été tué, Kim Jong-nam se trouvait donc à l'aéroport de Kuala Lumpur où il attendait un vol pour Macao en Chine, où il a passé le plus clair de son exil. Deux femmes se sont approchées de lui et lui auraient injecté un poison selon le chef du renseignement sud-coréen Lee Byung-ho.

Encore conscient après cette agression, il a été envoyé à la clinique de l'aéroport puis il aurait succombé à une crise cardiaque dans l'ambulance qui devait le mener à l'hôpital de Putrajaya. Une autopsie devait être pratiquée ce mercredi pour détecter si oui ou non il y avait bien du poison dans son organisme et si c'était bien cela qui avait provoqué la crise cardiaque.

>Deux espionnes soupçonnées

Les autorités ont examiné les images de vidéo-surveillance et ont repéré deux femmes s'enfuyant à bord d'un taxi après cette attaque. Les médias sud-coréens ont sous-entendu qu'il s'agissait d'espionnes surentraînées, envoyées par Pyongyang.

Une femme de 28 ans a été interpellée ce mercredi matin et se trouvait en possession d'un passeport vietnamien. Il pourrait s'agir d'une des meurtrières. Une photo, provenant d'une capture d'écran d'une vidéo-surveillance, a été largement diffusée par les médias locaux, en Malaisie. On y aperçoit une femme avec un sweat-shirt sur lequel est inscrit "LOL". Mais son identité n'a pas été révélée.

 

 

>Silence radio en Corée du Nord

En Corée du Nord, cette nouvelle n'a pas fait la une des médias, contrôlés par Kim Jong-un. Et pour cause. Kim Jong-nam faisait partie des indésirables à Pyongyang bien qu'il ait été un temps considéré comme possible successeur de Kim Jong-il, avant de tomber en disgrâce en 2001 et de s'exiler. Aucune annonce officielle prononçant son décès n'a été faite, alors que le pays s'apprête à célébrer le jour de la naissance du père de Kim Jong-un et Kim Jong-nam.

Si la responsabilité de l'actuel nord-coréen n'est pas confirmée dans cet assassinat, on sait cependant qu'en 2011, lorsqu'il a succédé à son père au pouvoir, son demi-frère avait mis en doute ses capacités à gouverner. Et en 2012, il avait déjà fait l'objet d'une tentative de meurtre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Kim Jong-nam, assassiné lundi, avait déjà fait l'objet d'une tentative d'assassinat en 2012.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-