Pêche électrique: comment ça marche

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pêche électrique: comment ça marche

Publié le 16/01/2018 à 15:04 - Mise à jour à 15:13
© MARCEL MOCHET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le Parlement européen a demandé ce mardi l'interdiction de la pêche électrique dans l'UE. Cette pratique et ses conséquences sont en effet largement dénoncées par les associations de défense de l'environnement. Ses effets restent mal connus et inquiètent.

Le Parlement européen a rejeté ce mardi 16 la pratique de la pêche électrique, que la Commission européenne proposait d'autoriser dans certains cas dérogatoires. Cette technique est en effet l'enjeu d'un virulent débat sur son impact écologique.

La pêche électrique, ou plutôt la "pêche au chalut à impulsion" est interdite dans l'Union européenne depuis 1998 mais toléré aux Pays-Bas à titre d'expérimentation. Inventée en 1992, elle consiste à envoyer un courant électrique d'environ 10 volts à travers des électrodes placés à l'avant du filet.

Voir: Le Parlement européen demande l'interdiction de la pêche électrique

Cette méthode est notamment utilisée pour pêcher la sole et autres poissons plats qui se tapissent dans le sable. Pour ses défenseurs, le courant électrique qui étourdit les poissons et les fait ainsi sortir de leur cachette permet aux pêcheurs de ne pas avoir à racler les fonds marins.

Une technique qui serait non-seulement moins destructrice mais aussi plus écologique puisque les pêches sont ainsi plus efficaces, plus courtes et donc moins énergivores et polluantes. Par ailleurs, le nombre de prises d'ordinaires rejetées à la mer serait bien moindre.

Mais les défenseurs de l'environnement dénoncent de graves effets pervers de cette méthode. En premier lieu des séquelles graves sur les poissons (fractures de la colonne, ecchymoses, brûlures selon l'ONG Bloom). Les impacts sur les espèces non-pêchées, l'environnement marin et les cycles de reproduction sont également pointés du doigt, de même que les conséquences d'une "efficacité" qui conduirait à la surpêche des poissons plats.

Par ailleurs, l'UE est accusée d'avoir cédé aux lobbys de la pêche industrielle en accordant ce statut de pêche expérimentale contre les recommandations de ses propres organes scientifiques.

Voir: Pêche industrielle, l'UE accusée d'avoir cédé à des lobbies

Du côté des scientifiques justement, aucun consensus ne se dégage pour l'instant à part celui de l'appel à la prudence. En effet, ils manquent cruellement de données pour étudier les différents impact de la pêche électrique. Nombreux sont donc ceux qui appellent au respect du principe de précaution.

Déjà dans son avis de décembre 2006, le Comité scientifique de l'UE mettait en garde contre "un certain nombre de problèmes qui doivent être résolus avant que toute dérogation puisse être accordée". Une logique que semblent avoir suivi les eurodéputés ce mardi.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La pêche électrique permet d'étourdir les poissons mais ses autres effets sont mal connus.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-