Piratage de TV5 Monde: les soldats français menacés par l'Etat islamique

Auteur(s)
VL
Publié le 10 avril 2015 - 16:16
Image
Des militaires défilent le 14 juillet.
Crédits
©Benoît Tessier/Reuters
Identifiables grâce aux réseaux sociaux, les militaires français et leurs proches sont la cible de menaces de Daech.
©Benoît Tessier/Reuters
Lors de la cyberattaque des sites et chaînes de TV5 Monde jeudi 9, les pirates se réclamant de Daech ont menacé de s'en prendre aux militaires français et à leurs proches. La présence des soldats sur les réseaux sociaux pourrait donc représenter un risque.

Pendant les quelques heures où les cyberterroristes ont pu prendre le contrôle des comptes Facebook et Twitter de TV5 Monde, ils se sont livrés à plusieurs menaces contre la France, et en particulier contre ses soldats.

"Soldats de France, tenez-vous à l'écart de l'Etat islamique! Vous avez la chance de sauver vos familles, profitez-en", pouvait-on lire dans leur message de propagande. Ils ont également mis en ligne un document qu'ils présentent comme des pièces d'identité ou des CV de proches de militaires engagés contre Daech (l'Etat islamique).

Le ministère de la Défense préfère pour l'instant se montrer prudent. Ce vendredi, son porte-parole a déclaré que l'authenticité de ces documents n'avait pas encore été établie et qu'il était "trop tôt pour en tirer des conclusions".

Fin mars, les hackers se réclamant de l'Etat islamique avaient déjà révélé les noms et adresses d'une centaine de soldats américains, invitant les musulmans vivant aux Etats-Unis à s'en prendre à eux. Si dans le cas des proches de militaires français la véracité des informations n'est pas confirmée, elle pose donc tout de même la question de leur sécurité.

En effet, à l'heure des réseaux sociaux, nombres de soldats publient sur leurs comptes Facebook, Twitter ou Instagram des photos d'eux en uniforme ou pendant les opérations, ce qui les rend facilement indentifiables. A la lumière des capacités des djihadistes en termes de piratage, le problème se fait plus pressant.

Le ministère de la Défense encourage donc les militaires à être prudents sur les réseaux sociaux. Un guide à leur intention existe d'ailleurs. Il les incite notamment à vérifier leurs paramètres de sécurité et à ne donner aucune information sur leur déploiement (dates de départ, de retour, lieu, unité…). Mais il est essentiellement fait pour préserver le secret des opérations.

Dans le cadre de l'opération Chammal en Irak, la Défense fait en sorte de ne pas dévoiler les noms des militaires ou leurs visages. Si l'armée recommande également aux soldats de ne pas poster de photos en uniforme, on imagine mal qu'elle puisse contrôler le comportement de chacun.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Hackers piratage informatique illustration
TV5 Monde piratée par l'Etat islamique: comment le "CyberCalifate" a-t-il pu réussir son coup?
Le "CyberCaliphate", groupe de cyberterroristes se réclamant de l'Etat islamique, a attaqué les réseaux sociaux, le site et les chaînes de TV5 Monde, mercredi 8 avril....
09 avril 2015 - 19:00
Société