Primaire américaine: l'ultraconservateur républicain Ted Cruz jette l'éponge, Trump triomphe

Primaire américaine: l'ultraconservateur républicain Ted Cruz jette l'éponge, Trump triomphe

Publié le 04/05/2016 à 14:58 - Mise à jour à 16:06
©Kena Betancur/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Maxime Macé
-A +A

Le favori républicain Donald Trump a implacablement remporté mardi soir la primaire de l'Indiana. Après le retrait de Ted Cruz, il se retrouve désormais seul, et ultra-favori, face à John Kasich.

Finalement Donald Trump aura eu la peau de son principal adversaire à l'investiture républicaine en vue des élections présidentielles américaines de novembre prochain. En effet, le magnat de l'immobilier a emporté mardi 3 la primaire de l'Indiana, obligeant l'ultraconservateur Ted Cruz à jeter l'éponge.

Plus rien ne semble pouvoir empêcher Donald Trump de devenir le candidat du parti républicain. Alors qu'il reste neuf primaires à disputer, il compte près de 1.000 délégués, se rapprochant des 1.237 délégués nécessaires pour obtenir l'investiture du parti. En effet, son seul concurrent encore en course, le sénateur de l'Ohio, John Kasich, qui ne capitalise que 153 délégués, fait désormais figure d'homme de paille.

Au terme d'une campagne de dix mois et demi, Donald Trump a ainsi éliminé quinze candidats dont les compétences politiques n'ont pu rivaliser avec ce qui a justement fait le succès de l'homme d'affaires: son absence totale d'expérience politique. Sa personnalité et ses frasques à répétition semblent avoir séduit une majorité de l'électorat républicain.

Par la voix de son président, Reince Priebus, le parti s'est donc résigné, de mauvaise grâce tant ses rapports avec Trump sont difficiles, et a appelé à l'unité autour de Donald Trump, désormais "candidat présumé". Toutefois, les tensions ne sont pas encore apaisés entre le milliardaires et les membres de l'establishment du parti dont certains menacent d'ors et déjà de mener la vie dure à Trump lors de la convention d'investiture en juillet, voire de voter pour Hilary Clinton.

Selon le Washington Post, une autre option radicale reste envisagée parmi les ténors du parti: soutenir un candidat tiers, un frondeur sorti du chapeau, qui défendrait les positions traditionnelles des républicains.

Quant à savoir si Trump pourrait emporter la course à la Maison-Blanche, la cote semble aussi importante que lorsqu'il a annoncé sa candidature à l'investiture. En cas de duel Clinton-Trump à la présidentielle, la première partirait favorite, recueillant 47% des intentions de vote des Américains contre 40,5% pour le magnat de l'immobilier, selon la moyenne des six derniers sondages réalisés.

 

Auteur(s): Maxime Macé

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le favori républicain Donald Trump a implacablement remporté mardi 3 la primaire de l'Indiana.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-