Quels pays musulmans boycottent (vraiment) les produits français ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Quels pays musulmans boycottent (vraiment) les produits français ?

Publié le 26/10/2020 à 12:03
YASSER AL-ZAYYAT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Alors que la tension verbale monte entre le président turc et Emmanuel Macron, des pays du Moyen-Orient appellent au boycott des produits français et les rayons de leurs supermarchés se vident.
 
Parti du Qatar et du Koweït, ce mouvement de boycott se veut une réponse aux propos du chef de l’Etat lors de l’hommage national à Samuel Paty :
 
« Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins, même si d’autres reculent. Nous continuerons ce combat pour la liberté »
 
Depuis ce week-end, l’appel au boycott des produits français fait tache d’huile, dans des pays musulmans où la représentation du prophète Mahomet est strictement interdite, tandis que le ridiculiser peut être passible de la peine de mort.
 
Rayons vidés au Koweït
 
Mais si le retrait des produits tricolores est effectif dans de grandes chaînes de distribution au Koweït et au Qatar, le boycott fait le plus souvent (pour l'heure) l’objet de simples appels sur les réseaux sociaux ou de la part partis politiques, comme le parti islamiste Front de la Justice et du Développement en Algérie.  
 
Ce lundi matin, le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux a appelé les entreprises françaises à « résister au chantage » et à ne pas céder à la tentation du boycott réciproque :
 
« Il n’est pas question de boycotter qui que ce soit, il est question de s’en tenir à nos valeurs républicaines »
 
Le Quai d’Orsay à la manœuvre
 
Le coup pourrait en réalité être plus rude sur le plan politique qu’économique. Si l’on excepte les propos outranciers de Recep Tayyip Erdoğan, le Maroc, par la voie de son ministère des Affaires étrangères, puis l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui rassemble 57 Etats, ont condamné dimanche les propos du président et « le discours de certains hommes politiques français, incitant à la haine et ne servant que des intérêts politiques partisans ». 
 
Le ton n’est pas moins sévère en France. Le ministère des Affaires étrangères a répondu, dimanche toujours, dans un communiqué, estimant que les appels au boycott (et aux manifestations) « dénaturent les positions défendues par la France en faveur de la liberté de conscience, de la liberté d’expression, de la liberté de religion et du refus de tout appel à la haine »
 
« Les appels au boycott sont sans objet et doivent cesser immédiatement, de même que toutes les attaques dirigées contre notre pays, instrumentalisées par une minorité radicale »
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des fromages français retirés des rayons au Koweït

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-