Régionale en Allemagne: la droite de Merkel battue par la gauche et l'extrême droite anti-migrants

Régionale en Allemagne: la droite de Merkel battue par la gauche et l'extrême droite anti-migrants

Publié le 05/09/2016 à 09:47 - Mise à jour à 09:54
©Hannibal Hanschke/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La CDU d'Angela Merkel a enregistré une sévère défaite à l'élection régionale partielle qui s'est tenue dimanche dans son fief de l'est du pays. Devancée par l'extrême droite, de peu, et par la gauche sociale-démocrate, de beaucoup, la chancelière autrefois si populaire est de plus en plus contestée.

C'est un mini-séisme outre-Rhin. La CDU, la droite libéral-conservatrice d'Angela Merkel, est arrivée en troisième position de l'élection régionale partielle de dimanche 4 en Mecklembourg-Poméranie occidentale. Le parti de la chancelière allemande, pourtant élue d'une région présentée comme son fief, est devancé par la gauche sociale-démocrate du SPD et surtout l'extrême droite anti-migrants de l'AfD.

Avec un peu plus de 19% des voix seulement, la CDU échoue ainsi à 3 points de l'AfD (22%) et plus de 11 du SPD (30%), selon les premiers résultats, encore non définitifs, communiqués dimanche soir. "C’est une raclée pour Angela Merkel. Les électeurs ont clairement rejeté sa politique désastreuse en matière d’immigration", s'est rengorgé Frauke Petry, porte-parole de l'extrême droite citée par Le Monde, tandis que le leader du parti dans la région pronostiquait "le début de la fin de Merkel à la chancellerie".

A un an jour pour jour de la fin du mandat d'Angela Merkel, la défaite a effectivement tout d'une claque, même si la région de Mecklembourg-Poméranie occidentale, en ex-Allemange de l'Est, ne compte que 2% des électeurs allemands. Ce lundi 5, une réunion en visioconférence -la chancelière est en Chine pour un sommet du G20- est ainsi programmée entre Merkel et les ténors de son parti pour tirer les leçons de cette défaite.

Car tous les observateurs analysent le résultat du scrutin comme une sanction à la politique d'accueil des migrants menée par Angela Merkel depuis un an et le début de la crise migratoire en Europe. "Wir schaffen das" ("nous y arriverons"), n'a-t-elle cessé de répéter aux Allemands depuis lors pour parer aux critiques qui montaient peu à peu. Reste à savoir comment va réagir "Mutti" ("maman"), le surnom de celle qui reste populaire (45% d'opinions favorables), suite à cette défaite.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'extrême droite allemande pronostic déjà "le début de la fin de Merkel à la chancellerie".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-