Synode sur la famille: l'Eglise fait un pas vers les divorcés

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faite un don !

Synode sur la famille: l'Eglise fait un pas vers les divorcés

Publié le 25/10/2015 à 14:32 - Mise à jour à 14:34
©Allesandro Bianchi/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les évêques et cardinaux réunis en synode ont achevé ce week-end leurs travaux sur la famille et se sont prononcés pour une réintégration au sein de l'Eglise catholique, au cas par cas, de certains divorcés remariés. Une ouverture que réclamait le pape François depuis son élection.

Clôturant trois semaines de synode des évêques sur la famille au Vatican, le pape François a appelé dimanche 25 les prêtres, évêques et cardinaux à "inclure" dans l’Eglise ceux qui sont marginalisés, en "se laissant déranger" par eux quand ils ne rentrent pas "dans le plan de marche".

Lors de la messe de clôture de ce synode à la basilique Saint-Pierre, le chef de l'Eglise catholique s'est ainsi fait l'écho du rapport final du synode, voté par les 265 évêques et cardinaux présents, et qu'il avait reçu la veille.

Ce texte, qui doit être validé par le pape, n'apporte pas de bouleversement à la doctrine de l'Eglise mais fait état de quelques ouvertures, notamment la possibilité, au cas par cas, de réintégrer au sein de l'Eglise des divorcés remariés civilement, c'est à dire de leur permettre d'accéder aux sacrements de la confession et de la communion.

"Les baptisés qui ont divorcé et se sont remariés doivent être davantage intégrés aux communautés chrétiennes de toutes les manières possibles (...). On ne peut nier, que, dans certaines circonstances (liées à la crise d'un couple), la responsabilité d'une action peut être atténuée ou annulée", dit le texte du synode. C'est une victoire pour le pape François, qui s'était prononcé pour que les dirigeants de l'Eglise catholique aillent dans ce sens.

Cette réintégration éventuelle, au sein de l'Eglise, des divorcés remariés devra se faire au terme d'un processus de "discernement" mené avec les prêtres, prévoit le texte du synode, un des points âprement discuté par les évêques et cardinaux: "Le parcours d'accompagnement et de discernement oriente ces fidèles à la prise de conscience de leur situation devant Dieu. Le dialogue avec un prêtre, le for intérieur concourent à la formation d'un jugement correct sur ce qui fait obstacle à la pleine participation à la vie de l'Eglise et sur les pas à faire pour favoriser cette participation (...). Pour que cela arrive, il faut humilité, réserve, amour de l'Eglise et de son enseignement".

Autre volonté d'ouverture de l'Eglise, les multiples situations des couples vivant hors mariage doivent être abordées "de manière constructive, en essayant de les transformer en chemin de conversion vers la plénitude du mariage", ajoute le texte des évêques.

Le synode des évêques appelle également à la tolérance envers les homosexuels, estimant qu'"aux familles qui vivent l'expérience d'avoir en leur sein des personnes homosexuelles, l'Eglise répète que chaque personne, indépendamment de sa tendance sexuelle, doit être respectée dans la dignité et accueillie avec respect, avec le souci d'éviter toute marque d'injuste discrimination". Mais les évêques et cardinaux réaffirment leur opposition au mariage gay: "Il n'y a aucun fondement pour établir des analogies, mêmes lointaines, entre les unions homosexuelles et le dessein de Dieu sur le mariage".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le pape François lors de la messe de clôture sur la famille, dimanche au Vatican.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-