Syrie: des obus tirés sur l'ambassade russe et des pro-Assad

Syrie: des obus tirés sur l'ambassade russe et des pro-Assad

Publié le 13/10/2015 à 15:05 - Mise à jour à 15:52
®Uncredited/AP/SIPA
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux obus ont visé l'ambassade russe en Syrie ce mardi, alors que 300 personnes s'étaient réunies pour soutenir le régime d'al-Assad et les actions menées par la Russie pour combattre l'Etat islamique. Aucune victime n'a été dénombrée.

Deux obus ont frappé l'ambassade russe à Damas en Syrie ce mardi, alors qu'une manifestation de soutien à la Russie et au régime de Bachar al-Assad était organisée. Aucune des 300 personnes rassemblées pour l'occasion n'aurait été blessée.

Pour Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, il s'agirait d'un "attentat terroriste" visant à intimider le Kremlin et le dissuader de poursuivre ses frappes aériennes contre l'Etat islamique en Syrie. "Il s'agit d'un évident attentat terroriste visant à intimider les partisans de la lutte contre le terrorisme et à les empêcher de remporter une victoire sur les extrémistes", a-t-il déclaré.

Le chef du Front Al-Nosra, une branche syrienne d'Al-Qaïda, avait appelé les djihadistes du Caucase (une région située entre la Russie et la Turquie) à venir en aide à ceux de Syrie en se rebellant contre Moscou. "J'appelle les moujahidines (combattants islamistes, NDLR) du Caucase à soutenir autant qu'ils peuvent le peuple de Syrie. Si l'armée russe tue notre population, tuez sa population, si elle tue nos soldats, tuez les siens. Oeil pour œil", a lancé Abou Mohammad al-Jolani dans un enregistrement audio diffusé le 12 octobre dernier.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les obus auraient été tirés par des rebelles islamistes.

Ils ont été lâchés sur le territoire de l'ambassade, dans le quartier de Mazraa, à 10h20 heure locale (9h20 en France), sans faire de victime. Un vent de panique a cependant secoué les manifestants qui brandissaient des pancartes de soutien à Vladimir Poutine, Bachar al-Assad et au régime syrien. Après l'incident, plusieurs d'entre eux ont continué à  scander: "Par notre sang, par notre âme, nous vous défendrons Poutine, Assad et la Syrie"

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux obus ont été tirés sur l'ambassade russe à Damas.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-