Syrie: la Russie déploie ses bombardiers contre le terrorisme

Syrie: la Russie déploie ses bombardiers contre le terrorisme

Publié le 22/09/2015 à 09:55 - Mise à jour à 10:15
©Eduard Korniyenko/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon les autorités américaines, la Russie aurait déployé 28 avions de combat en Syrie. Une action qui fait suite à un tir de roquette sur son ambassade à Damas. Une partie de la communauté internationale s'inquiète cependant du soutien militaire de Moscou à Bachar el-Assad.

Suite à une nouvelle attaque menée contre son ambassade par des troupes hostiles au régime de Bachar el-Assad, la Russie aurait envoyé plusieurs avions en Syrie, selon les autorités américaines. Vingt-huit appareils, des bombardiers SU-24 et des avions d'attaque au sol SU-25 (photo) auraient ainsi été déployés selon Washington.

Dimanche 20, une roquette était tombée sur le territoire de l'ambassade russe, sans faire de dégât. Le ministère russe des Affaires étrangères a en réaction appelé à des "actions concrètes"  et à une condamnation unanime aussi bien de la part de la communauté internationale que des acteurs régionaux contre ce que Moscou considère comme une attaque terroriste. Ces avions de combat auraient été envoyés dans la province de Lattaquié, fief de Bachar el-Assad situé dans l'Ouest de la Syrie.

Cette décision de Moscou renforce encore le dispositif russe déjà présent en Russie. Officiellement, il s'agit d'une simple "aide militaire technique" , selon les mots de Vladimir Poutine. Mais plusieurs éléments troublants, comme les photos de soldats russes apparemment prises en Syrie et postées sur des réseaux sociaux, viennent soutenir le contraire.

Un soutien qui inquiète une partie de la communauté internationale, notamment à Washington. Certes, l'aviation américaine opère déjà contre les terroristes de l'Etat islamique en Syrie, et la France s'y prépare. Mais les autorités russes restent floues sur ce qu'elles considèrent comme la menace "terroriste", qui pourrait alors inclure les insurgés hostiles à son allié Bachar el-Assad. Son soutien pourrait donc avoir pour conséquences de renforcer le dictateur Syrien.

Pour la France, le principal casse-tête d'une intervention armée en Syrie est de parvenir à lutter contre l'Etat islamique, sans pour autant venir en aide au régime de Bachar el-Assad. Ce même régime contre lequel une intervention avait failli être lancée en 2013. L'Etat islamique est actuellement aux portes de Damas.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Vingt-huit avions de combat auraient été déployés par la Russie en Syrie.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-