Tensions en Asie de l'Est: la France va envoyer des troupes s'entraîner aux côtés de l'armée japonaise dans le Pacifique en avril

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Tensions en Asie de l'Est: la France va envoyer des troupes s'entraîner aux côtés de l'armée japonaise dans le Pacifique en avril

Publié le 21/03/2017 à 09:45 - Mise à jour à 14:32
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Damien Durand
-A +A

Ce sera une première, sans doute lourde de sens sur le plan diplomatique: des militaires français participeront à des exercices aux côtés des armées japonaise, américaine et britannique dans le Pacifique en avril. Ce sera une première dans la zone. La nouvelle a été confirmée en marge de la rencontre entre Shinzô Abe et François Hollande lundi.

C'était l'un des points les plus attendus de la visite de Shinzô Abe en France lundi 20, l'annonce a été confirmée entre deux considérations sur un possible accord de libre-échange ou sur l'accroissement de la collaboration entre la France et le Japon: l'armée française participera à un exercice de grande ampleur aux côtés des forces japonaises dans le Pacifique. Ce sera la première fois que des troupes hexagonales se prêteront à un tel déploiement lourd de sens d'un point de vue diplomatique.

Signe également des mouvements de grande ampleur qui se déroulent dans la région Asie-Pacifique, où la tension n'a cessé de monter ces derniers mois, ces exercices réuniront, outre la France et le Japon, les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Les sources diplomatiques japonaises ont confirmé la tenue de l'exercice "pour fin avril". Seule inconnue pour le moment: le périmètre exact de ces manoeuvres. Le secteur de Guam, un territoire sous tutelle américaine où son stationnés plus de 6.000 militaires US, est confirmé, de même que"des territoires à déterminer" explique Norio Maruyama, porte-parole de la délégation gouvernementale japonaise qui s'est rendue en France après être passée par l'Allemagne lors de cette tournée diplomatique. Il confirme d'ailleurs la date imminente:"Les exercices se dérouleront probablement à la fin du mois d'avril". Un horizon proche qui laisse entendre que la décision a été prise depuis un certain temps, considérant le délai néccessaire pour un tel déploiement.

La force militaire envoyée sur place sera la "mission Jeanne d'Arc" un groupe de marins principalement constitué d'officiers en train d'achever leur formation. C'est cette même mission qui avait déjà collaboré avec l'armée japonaise au printemps 2016 dans le golfe d'Aden, marquant déjà un premier rapprochement entre les forces armées des deux pays. Mais la tenue d'exercices directement dans le Pacifique donne à cette coopération une autre dimension.

Le Japon est en effet soumis à la pression de ses voisins, aussi bien nord-coréens qui multiplient les envois de missiles à proximité des côtes japonaises, que chinois qui ne cessent d'accroître leur budget militaire et avec qui perdure de profondes tensions territoriales. Une détérioration du contexte que ne cache pas Norio Maruyama: "La situation en Asie est de plus en plus grave. Nous le disons très clairement. Nous devons travailler pour la défense de notre pays". La France qui se tenait relativement à distance de la situation, malgré ses intérêts territoriaux dans le Pacifique, est donc en train d'endosser un rôle de plus en plus actif dans cette zone en tension.

Auteur(s): Damien Durand

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La force militaire envoyée sur place sera la "mission Jeanne d'Arc" un groupe de marins principalement constitué d'officiers en train d'achever leur formation.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-