Tourisme sexuel et pédophilie: l'Australie veut prendre une mesure radicale en confisquant des milliers de passeports

Tourisme sexuel et pédophilie: l'Australie veut prendre une mesure radicale en confisquant des milliers de passeports

Publié le 31/05/2017 à 07:59 - Mise à jour à 08:08
©Prince Roy/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

De par la proximité géographique, de nombreux touristes sexuels et pédophiles qui sévissent en Asie du Sud-Est viennent d'Australie. Pour tarir le fléau à la source, le pays a décidé d'étudier la possibilité de confisquer les passeports de pervers condamnés. La mesure est radicale et pose des questions juridiques.

La mesure s'annonce radicale et souligne également le fléau du tourisme sexuel qui frappe le pays… en tant que lieu de provenance des prédateurs. L'Australie a annoncé en effet que son parlement allait étudier une nouvelle mesure de prévention: la saisie de 20.000 passeports de criminels et délinquants déjà condamnés pour des actes pédophiles. Le but? Empêcher que ces individus ne récidivent en se rendant en Asie pour y pratiquer le tourisme sexuel pédophile en y violant, pour des tarifs parfois bas, de jeunes enfants.

Du fait de son positionnement géographique, les pédophiles peuvent se rendre à des tarifs relativement modérés dans plusieurs pays "sensibles" où le tourisme sexuel est développé. Une aubaine pour certains pervers, y compris en état de récidive. "Rien que l'an dernier, près de 800 pédophiles enregistrés ont voyagé en dehors d'Australie", reconnaît d'ailleurs la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop.

Le pays est encore choqué par le cas de Robert Andrew Fiddes Ellis, un septuagénaire condamné en septembre dernier à Bali (Indonésie) à 15 ans de prison pour avoir violenté 11 filles âgées de 8 à 17 ans.

Concrètement, si le projet est adopté dans son intégralité, 3.200 personnes condamnées pour des faits graves se verront interdire à vie de tout voyage à l'étranger. Pour les autres, leur passeport leur sera restitué après une période de probation, et sous réserve qu'elles se conforment à certaines conditions.

Le combat juridique s'annonce âpre. Interdire en effet un de ses ressortissants qui ne purge plus aucune peine de quitter son pays contrevient en principe aux droits civiques reconnus dans les démocraties. Le sénateur Derryn Hinch, l'un des porteurs du projet, assume: "Vous allez à Bali, vous allez à Phnom Penh, vous allez à Siem Reap, et vous voyez ces hommes australiens d'âge moyen là-bas (...) avec un jeune garçon local, ils ne sont pas là pour bronzer (…) De mon point de vue, si vous violez un enfant, vous perdez certains de vos droits civiques"

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les pédophiles australiens se rendent dans des lieux de tourisme "sensibles" en Asie du Sud-Est

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-