Trump fait retirer la mention "héros" du message de condoléances à McCain

Trump fait retirer la mention "héros" du message de condoléances à McCain

Publié le 27/08/2018 à 17:38 - Mise à jour à 17:49
© MANDEL NGAN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le sénateur John McCain, pilote torturé pendant la guerre du Vietnam, candidat à la Maison Blanche et figure non-conformiste de la politique américaine, est mort samedi à l'âge de 81 ans. Donald Trump a fait retirer la mention "héros" du message de condoléances émis par la Maison-Blanche.

Les deux hommes se méprisaient souverainement. Selon le Washington Post, Donald Trump a refusé la publication d'un communiqué de Maison-Blanche rendant hommage au sénateur John McCain, décédé samedi 25. Cause de ce caviardage en règle: l'ancien prisonnier de la guerre du Vietnam y était qualifié de "héros".

Dire que les deux hommes ne s'appréciaient guère est un peu faible. L'ancien candidat à la Maison-Blanche avait en effet un grand mépris pour le magnat de l'immobilier. En 2015, Donald Trump s'en était pris personnellement à John McCain. En 2015, il avait dit ne pas apprécier McCain car il avait été fait prisonnier, et torturé, pendant la guerre du Vietnam. "J'aime les gens qui ne se font pas capturer", avait-il déclaré.

Lire: L'assourdissant silence de Donald Trump sur John McCain

De son côté, consterné par le discours de repli nationaliste et protectionniste du milliardaire, John McCain dénonçait aussi ouvertement -et avec une liberté de ton sans équivalent dans le camp républicain- le style et les provocations de l'ancien homme d'affaires de New-York. L'ancien sénateur avait également voté contre la suppression de l'Obamacare décidée par Donald Trump, faisant capoter le projet et déclenchant la fureur du locataire de la Maison-Blanche.

Ce dernier ne manquait d'ailleurs pas une occasion de le rappeler à ses militants lors de ces différents meetings.

Alors qu'à l'annonce du décès de John McCain, les hommages se sont accumulés, des deux côtés de l'échiquier politique, mais aussi à travers le monde pour saluer la mémoire du sénateur républicain au verbe haut, Donald Trump s'est contenté du strict minimum.

"Mes condoléances et mon respect le plus sincère pour la famille du sénateur John McCain. Nos coeurs et nos prières sont avec vous!", avait-il écrit sur Twitter.

Selon les médias américains, John McCain avait expressément demandé à ce que le président ne soit pas présent à ses funérailles au contraire de ses deux prédécesseurs, Barack Obama et George W. Bush, qui prononceront un éloge funèbre.  

Le drapeau américain flottant au-dessus de la Maison-Blanche a été mis en berne ce week-end, après le décès de l'ancien héros de guerre. Il flottait à nouveau en haut du mât ce lundi 27 au matin, un temps jugé très court par certains alors qu'une semaine d'hommage est prévue à travers le pays.

Voir aussi:

Une semaine d'hommages aux Etats-Unis pour John McCain

Héros de guerre et figure politique, le sénateur John McCain est mort

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Donald Trump a fait retirer la mention "héros" du message de condoléances pour John McCain.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-