Tunisie: le président victime d'un grave malaise après l'attentat qui a frappé la capitale

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Tunisie: le président victime d'un grave malaise après l'attentat qui a frappé la capitale

Publié le 27/06/2019 à 16:05 - Mise à jour à 16:14
© FETHI BELAID / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Ce jeudi 27, alors que la Tunisie est frappé par un double attentat-suicide, le président Béji Caïd Essebsi a été victime d'un grave malaise. Son état serait préoccupant, mais il est difficile en l'état de connaître sa situation exacte.

La coïncidence est troublante: en une journée, la Tunisie connaît un deuxième choc ce jeudi 27 après le double attentat-suicide qui a frappé Tunis faisait un mort et huit blessés (outre les deux kamikazes). Son président Béji Caïd Essebsi, 92 ans, a été transporté à l’hôpital militaire de Tunis victime, selon les mots même de la présidence, d’un "grave malaise".

Les premières nouvelles de l’état de santé du président était plutôt inquiétantes dans un premier. Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, n’a pas souhaité répondre aux questions de la presse.

Face à la multiplication des rumeurs sur la mort du président tunisien sur les réseaux sociaux, son conseille principal a demandé de "ne pas se laisser emporter" par les fausses informations en assurant que "l’état du président se stabilise".

Béji Caïd Essebsi est devenu président le 31 décembre 2014. Il est à ce jour le troisième chef d’Etat le plus âgé de la planète après le Premier ministre malaisien (93 ans) et la Reine Elizabeth II. Il avait annoncé qu’il ne sera pas candidat lors de la prochaine présidentielle qui se déroulera en novembre prochain.

La Tunisie a été frappée ce jeudi par deux attentats en plein cœur de la ville, quasiment au même endroit que le dernier attentat en date, en octobre 2018, qui avait blessé 20 personnes. L’attaque n’avait, en milieu d’après-midi, pas été revendiquée.

Voir aussi:

Tourisme: la Tunisie veut partir en guerre contre le "terrorisme environnemental"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président tunisien est âgé de 92 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-