Pédocriminalité : l'UE veut obliger les plateformes numériques à scanner les conversations

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 13 mai 2022 - 19:25
Image
cyber attaque
Crédits
crédits : Pete Linforth de Pixabay
Ce texte oblige les plateformes numériques à surveiller le contenu des conversations de près pour combattre la pédopornographie.
crédits : Pete Linforth de Pixabay

Pour combattre la pédocriminalité, fléau aggravé par la pandémie, l'Union européenne a dévoilé ce mercredi 11 mai de nouvelles règles. Le texte prévoit d'obliger les plateformes numériques à surveiller le contenu des conversations de près afin de détecter du contenu illégal. Un nouveau Centre européen (EUCSA) tiendra le rôle de facilitateur entre les autorités et les plateformes nationales. Son objectif sera de proposer des technologies de détection aux entreprises et de réfléchir aux indicateurs utilisés pour en faire une base de données.

Rappelons-nous qu'en 2021, la fondation Internet Watch avait détecté une augmentation de 64 % des signalements d'abus sexuels sur des enfants, par rapport à l'année précédente.

Voir aussi : Pédocriminalité : "Leur terreur, c'est que les gens descendent dans les rues pour ça" Karl Zéro

Une intrusion indiscriminée et disproportionnée dans les communications personnelles

Cette surveillance massive, rendue possible par la dérogation à la directive "ePrivacy" adoptée en juillet dernier, n’est pas du goût de tous. Les défenseurs des libertés ont donné de la voix. Pour Rejo Zenger, conseillère politique à la fondation "Bits of Freedom", cette manière de combattre la pédopornographie n’est pas idéale, car elle ne s'intéresse pas aux problèmes majeurs tels que la surcharge de compétences des forces de l'ordre ou la coopération internationale défectueuse. Comme souvent, on s'intéresse aux symptômes du problème plutôt qu'à sa cause.

Avis similaire du côté de l'eurodéputé Renew Moritz Körner : "Au lieu de lutter contre ces crimes odieux en renonçant de manière disproportionnée aux droits fondamentaux de tous les citoyens de l'UE, il vaudrait mieux investir beaucoup plus dans l’équipement de la police, de l’autorité de police européenne Europol et dans la coopération transfrontalière des autorités compétentes".

Un cadre européen qui se veut "plus sûr"

Pour protéger les plus jeunes du numérique et de ses travers, la Commission européenne a aussi présenté un communiqué de presse intitulé "Nouvelle stratégie de l'UE pour protéger les enfants dans le monde en ligne et les former à cet environnement". Il s'agit, en substance, d'une politique de protection des enfants face aux dangers de la "désinformation, du cyberharcèlement ainsi qu’aux contenus préjudiciables et illicites".

Cette stratégie, le commissaire au marché intérieur Thierry Breton l'a décrite en ces termes :

La décennie numérique de l'Europe offre de vastes possibilités aux enfants, mais la technologie peut également présenter des risques. La nouvelle stratégie pour un internet mieux adapté aux enfants va permettre de doter les enfants des compétences et des outils nécessaires pour naviguer dans le monde numérique en toute sécurité et en toute confiance. Nous invitons les entreprises du secteur à jouer leur rôle dans la création d'un environnement numérique sûr et adapté à l'âge des enfants, dans le respect des règles de l'UE.

De fait, les réseaux sociaux et plateformes numériques sont dans le viseur de l'Union européenne — certains chefs d'États envisagent ni plus ni moins que le démantèlement, surtout depuis qu'Elon Musk a racheté Twitter. En parallèle, l'institution internationale se veut plus souveraine et prépare donc son propre terrain numérique.

Lire aussi : Biométrie dans l'espace public: le rapport du Sénat se veut rassurant mais laisse "des zones de flou"

À LIRE AUSSI

Image
Emmanuel Macron, Ursula von der Leyen, Roberta Metsola et Antonio Costa
L'Europe fantasmée d'Emmanuel Macron: "science libre", démocratie transparente... et réinvention
À l'occasion de la journée de l'Europe, Emmanuel Macron a prononcé hier à Strasbourg son premier discours sur l’Europe depuis sa réélection. Paraphrasant Robert Schuma...
10 mai 2022 - 18:08
Politique
Image
jeune
Aux États-Unis, multiplication des suicides et des plaintes à cause de l'addiction aux réseaux sociaux
En janvier dernier, une plainte contre Meta et Snapchat a été déposée aux États-Unis, car ces réseaux sociaux sont tenus responsables de la mort tragique d’une fille d...
15 avril 2022 - 18:45
Société
Image
puff
Alcool et tabac: les publicités sur les réseaux sociaux contournent la loi et ciblent les jeunes
Sur les réseaux sociaux, les publicités pour les "puff" ("bouffée" en anglais) sont légion et visent principalement les jeunes. Ce sont des cigarettes électroniques je...
25 avril 2022 - 16:30
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.