Un journaliste de Fox News traite Poutine de "tueur", le Kremlin veut des excuses, Trump prend la défense du président russe

Un journaliste de Fox News traite Poutine de "tueur", le Kremlin veut des excuses, Trump prend la défense du président russe

Publié le 07/02/2017 à 17:31 - Mise à jour à 18:12
©Mark Wilson/ Getty Images North America/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Moscou a fait part de sa contestation lorsqu'un journaliste de Fox News a utilisé le qualificatif "tueur" pour désigner Vladimir Poutine lors d'une interview de Donald Trump. Et ce dernier a d'ailleurs fait une réponse particulièrement troublante à la question posée.

C'est nouveau "couac" diplomatique d'un genre un peu particulier qui vient de se produire entre les médias américains, le président russe Vladimir Poutine et le nouveau président Donald Trump. C'est en effet une question posée par la Fox News qui a déclenché la colère de Moscou, avec une réponse du nouveau locataire de la Maison-Blanche qui renforce un peu plus l'ambiguité sur un rapprochement entre la Russie et les Etats-Unis.

Dimanche 5, lors d'une interview diffusée sur la chaîne, juste avant le Super Bowl et ses audiences stratosphériques, Donald Trump répondait à des questions sur sa future politique internationale. Et notamment la main qu'il veut tendre au Kremlin, malgré les protestations. Donald Trump annonce en en effet son désir de rapprochement, tout en voulant rester pragmatique: "C'est un leader dans son pays, et je pense qu'il vaut mieux s'entendre avec la Russie que l'inverse" a-t-il par exemple déclaré.

Le journaliste lui a ensuite objecté alors que Vladimir Poutine est "un tueur", laissant entendre qu'il serait peu opportun d'effectuer un tel rapprochement. Donald Trump s'est alors fendu d'une réponse pour le moins troublante, pour un président américain: "Beaucoup de tueurs, beaucoup de tueurs. Pensez-vous que notre pays soit si innocent?". Il n'expliquera pas plus en détails le sens de sa phrase qui tend sans doute à relativiser les actions de Moscou critiquées par une partie de la communauté internationale.

L'usage du mot "tueur" n'a en tout cas pas du tout plu du côté de Moscou. Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, a en effet exigé que Fox News fasse acte de contrition: "Nous considérons que de tels propos de la part du journaliste de Fox News sont inadmissibles, blessants et pour dire la vérité, nous préférerions que cette chaîne respectable présente ses excuses". Il a par contre refusé de dévoiler une quelconque position de Moscou sur l'étrange réponse de Donald Trump.

Mais cette dernière n'a pas du tout plus à l'intérieur du camp républicain. L'un de ses plus important représentants, Mitch McConnell, le chef de file des sénateurs du parti conservateur, a ouvertement désavoué la réponse du nouveau président américain: "Je ne pense pas qu'il y ait aucune équivalence entre la manière dont les Russes se comportent et la manière dont les États-Unis se comportent", a-t-il déclaré, expliquant que le patron du Kremlin est "un ancien du KGB, un voyou, élu d'une manière que beaucoup de gens ne trouvent pas crédible".

Donald Trump a toujours affirmé vouloir se rapprocher de Vladimir Poutine sur la question d'une stratégie commune pour accélérer la victoire contre l'Etat islamique dans les territoires encore tenus par l'organisation terroriste.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Pensez-vous que notre pays soit si innocent?" a rétorqué Donald Trump, lors de l'interview.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-