Venezuela: le mystérieux groupe qui a revendiqué l'attentat raté contre Maduro (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Venezuela: le mystérieux groupe qui a revendiqué l'attentat raté contre Maduro (vidéo)

Publié le 05/08/2018 à 12:42 - Mise à jour à 12:43
© YAMIL LAGE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le président vénézuélien Nicolas Maduro est sorti indemne d'un "attentat" commis contre lui samedi à Caracas avec plusieurs drones chargés d'explosif. Un groupe rebelle méconnu Los Soldados de franelas a revendiqué l'attaque.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a accusé son homologue colombien Juan Manuel Santos d'être responsable d'un attentat contre lui samedi 4 à Caracas, commis selon les autorités vénézuéliennes avec des drones chargés d'explosifs. Selon la même source, plusieurs drones chargés de C4, un puissant explosif, qui devait frapper la tribune présidentielle où se trouvait le chef de l'Etat et de nombreux officiels du régime ont été détruits par des tireurs d'élite.

Si Nicolas Maduro a pointé du doigt son homologue colombien comme le responsable de cette attaque, cette dernière a été revendiquée par un mystérieux groupe de rebelles. Il se nomme Los Soldados de franelas soit "Les soldats en T-shirt" en français.

Voir - Venezuela: Maduro dit avoir échappé à un attentat et accuse la Colombie

Ces derniers ont diffusé un communiqué par le biais de Patricia Poleo, une journaliste vénézuélienne proche de l'opposition et installée aux Etats-Unis. Comme le rapporte Le Figaro, le texte exige un "retour à la paix, à la prospérité et au progrès". "Nous ne pouvons pas tolérer que la population soit affamée, que les malades n'aient pas de médicaments, que la monnaie n'ait plus de valeur, que le système éducatif n'enseigne plus rien et ne fasse qu'endoctriner avec le communisme", souligne le communiqué. Et de conclure: "Il est nécessaire que nous descendions tous dans la rue, sans retour", jusqu'à la constitution d'un gouvernement de transition dans le pays.

Un compte Twitter portant le nom du groupe de rebelles a posté plusieurs vidéos pour moquer la réaction de panique suite à l'attentat, ciblant particulièrement les militaires dont sept d'entres eux ont été blessés par l'attaque selon le ministère de l'Intérieur.

Les autorités vénézuéliennes ont également mis en cause des personnes vivant selon lui aux États-Unis. "Les premières investigations nous indiquent que plusieurs des financiers" de cet attentat "vivent aux États-Unis, dans l'État de Floride", a déclaré le président Maduro. Le gouvernement a aussi accusé "l'extrême droite", expression par laquelle il désigne l'opposition vénézuélienne, d'être impliquée dans cet "attentat".

L'incident est survenu dans une situation sociale et politique particulièrement tendue. Au Venezuela, tous les voyants économiques sont au rouge vif depuis des années. L'inflation pourrait atteindre 1.000.000% fin 2018, selon le Fonds monétaire international (FMI), alors que le PIB devait s'effondrer de 18%. Aliments, médicaments ou biens de consommation courante: la pénurie est généralisée dans ce pays où les services publics, des soins à l'électricité, en passant par l'eau ou les transports, se sont fortement dégradés.

Sur le même sujet - Avec une inflation de 1.000.000%, où va le Venezuela?

L'incident intervient en outre le jour du premier anniversaire de la très contestée Assemblée constituante vénézuélienne qui a permis au gouvernement d'asseoir son pouvoir et de neutraliser l'opposition.

Lire:

Venezuela: Maduro demande à l'armée d'être prête face aux projets d'"invasion" de Trump

Plus d'un million de migrants du Venezuela vers la Colombie en 16 mois

Venezuela: Maduro indemne après un "attentat" aux drones (gouvernement)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'attentat présumé contre Nicolas Madurio a été revendiqué par un mystérieux groupe Los Soldados de franelas.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-