Excès de vitesse: Christophe Dechavanne privé de permis pendant 4 mois

Excès de vitesse: Christophe Dechavanne privé de permis pendant 4 mois

Publié le 09/10/2015 à 11:39 - Mise à jour à 11:45
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En août dernier, Christophe Dechavanne avait été arrêté par la gendarmerie pour excès de vitesse. L'animateur, qui a affirmé avoir voulu semer une voiture suspecte, vient d'être condamné à quatre mois de suspension de permis de conduire et 1.000 euros d'amende pour avoir roulé à 218 km/h.

Il se croyait poursuivi. Contrôlé sur l'autoroute, fin septembre, alors qu'il roulait à 230 km/h, soit 100 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, Christophe Dechavanne s'est expliqué sur son écart de conduite devant le tribunal de police de Blois. Agé de 57 ans, l'animateur, qui se rendait dans sa résidence secondaire près de Vierzon (Cher) avec l'un de ses enfants, aurait confié avoir voulu semer une voiture, soupçonnant ses occupants de vouloir l'agresser.

"Je rentrais de Paris avec ma fille quand une BMW s’est placée à hauteur de mon Audi RS4. Le passager semblait observer ma voiture qui est un véhicule convoité par les organisateurs de go fast. Quand j'accélérais, la voiture faisait de même, quand je ralentissais, elle ralentissait aussi. J’ai eu un pressentiment désagréable, j’ai stressé et décidé d’accélérer pour la semer", a déclaré la vedette du petit écran avant de précisé avoir été soulagé lorsqu'il a aperçu les policiers. "Quand j'ai vu un gyrophare, je me suis dit: +Ouf!+. Et puis j'ai regardé mon compteur et je me suis dit +Ah non, pas ouf+. Je suis sincèrement désolé".

Toutefois, ses explications n'ont pas convaincu le parquet qui a requis 1.200 euros d'amende et un an de suspen­sion de permis, mini­mum contre l'animateur. Face à cette décision de justice, son avocat, François Stefanaggi, a alors plaidé l’indulgence en insistant sur la crainte d’agression ressentie par son client. Fina­le­ment, Chris­tophe Decha­vanne a écopé de 1.000 euros d'amende et de quatre mois de suspen­sion de permis.

Producteur d'émissions de télévision et de radio ainsi que chroniqueur et comédien, Christophe Dechavanne prépare actuellement un nouveau programme, "une émission déconnante, divertissante avec du fond et où on parle de la réalité tout en rigolant", a-t-il expliqué lors d’une interview accordée au magazine Paris Match.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Christophe Dechavanne a été condamné à quatre mois de suspension de permis de conduire et 1.000 euros d'amende.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-