JO 2016: en pleine tourmente, Yannick Agnel met les choses au clair

JO 2016: en pleine tourmente, Yannick Agnel met les choses au clair

Publié le 10/08/2016 à 09:06 - Mise à jour à 09:10
©Gabriel Bouys/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Pointé du doigt par ses coéquipiers du relais 4x200m pour les avoir "lâchés", le nageur Yannick Agnel a tenu a raconter mardi sa version de l'histoire. "C'est la DTN qui a fait le choix de mettre Damien Joly à ma place. Souffrant ou pas, je voulais nager. Même à 40 de fièvre, je me serais défoncé", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse.

Yannick Agnel a expliqué mardi 9 que ce n'était pas lui qui avait pris la décision de ne pas nager mardi le relais 4x200 m libre, éliminé en séries, et que "souffrant ou pas", il voulait nager. "C'est la DTN qui a fait le choix de mettre Damien Joly à ma place. Souffrant ou pas, je voulais nager. Même à 40 de fièvre, je me serais défoncé", a tenu à indiquer Agnel, pointé du doigt par ses coéquipiers du relais pour les avoir "lâchés".

"Ceux qui me connaissent savent que je n'ai jamais lâché personne, ni abandonné personne, et encore moins mon équipe", a poursuivi le champion olympique 2012 du 200 m libre, précisant qu'il souffrait d'une sinusite depuis deux jours. Le relais 4x200 m nage libre messieurs, vice-champion olympique 2012, a été éliminé en séries des jeux Olympiques de Rio mardi (14e temps sur 16).

Jordan Pothain, Grégory Mallet, Lorys Bourelly et Damien Joly - un nageur de 1500 m libre qui a remplacé Agnel au pied levé à la demande de la DTN - ont composé l'équipe. Après l'élimination, Pothain mais aussi Bourelly n'ont pas mâché leurs mots. "Jordan a parlé sous le coup de l'émotion et de la déception, je peux comprendre mais ce ne sont pas des paroles à prendre à la lettre. On a eu une explication derrière, ses mots ont dépassé sa pensée", a tempéré Agnel, qui s'est exprimé seul. Le nageur a raconté qu'il avait 40° de fièvre lundi soir mais qu'il n'avait jamais dit qu'il ne nagerait pas le relais en séries mardi.

"Ce matin (mardi), je me suis levé, je n'avais plus de fièvre. Je me suis dit que c'était encore mieux, que je serais plus frais. On était censé faire un point mais ils ont décidé de garder Damien Joly. C'est une décision de la DTN que je respecte mais je voulais absolument nager", a-t-il expliqué. Agnel a regretté le manque de communication avec la DTN: "je me suis réveillé, ils étaient tous dans la chambre avec le regard noir. La décision a été prise sans moi, sans me consulter".

"Tout le monde est un peu fautif. On s'est tous vu cet après-midi (mardi), on a crevé l'abcès, on a mis les choses à plat", a dit Agnel, qui met un terme à sa carrière internationale à Rio, à 24 ans.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Yannick Agnel a été accusé par ses camarades du relais 4x200m de les avoir trahis.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-