Renée Zellweger s'insurge contre la presse à scandale et le sexisme

Renée Zellweger s'insurge contre la presse à scandale et le sexisme

Publié le 09/08/2016 à 10:17 - Mise à jour à 10:58
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Militante en faveur de l'acceptation de soi, Renée Zellweger dénonce la presse people, leur acharnement à présenter des rumeurs en vérité absolue et la pression sociale que subissent les femmes pour avoir l'air toujours plus jeunes.

Renée Zellweger a pris la plume dans une longue tribune publiée dans Le Huffington Post samedi 6 et a dénoncé la presse à scandale et le sexisme ambiant dans la société. L'actrice de 47 ans est notamment revenue sur son opération de chirurgie esthétique, qui lui a valu de nombreuses critiques et spéculations.

"J'ai de la chance" commence-t-elle. "J'exerce un métier créatif, j'ai l'occasion de faire quelque chose qui me plaît et qui a parfois un impact. Cela vaut bien les problèmes qu'il entraîne sur le plan personnel".

Elle poursuit: "cela implique de se résigner parfois à être humiliée, ou de comprendre que le fait de ne rien dire peut empirer les choses".

"Elle a mal vieilli", "elle a fait trop de chirurgie esthétique", "elle ne se ressemble plus"…  Voilà les critiques émises par les spectateurs de son film Le bébé de Bridget Jones. Que ce soit son apparence physique ou son âge, ils ont épié le moindre changement afin de la décrédibiliser. Un journaliste de Vanity Fair annonçait aussi ne pas reconnaitre son personnage préféré en raison des changements physiques de Renée Zellweger… Et ce, malgré le fait que le personnage de Bridget Jones soit apparu pour la première fois sur les écrans il y a 16 ans... 

Pour l'actrice, ces questions de chirurgie esthétique relève de la "presse de caniveau", qui "profite du chaos qu'il engendre pour s'immiscer dans la vie des gens et les humilier, en ne présentant qu'une partie de la vérité supposée".

Renée Zellweger explique qu'elle pensait être au-dessus de ces attaques et qu'il était inutile d'y répondre. Mais "dans notre société, royaume de la transparence imposée, du linge sale que l'on lave devant des millions de téléspectateurs, on dirait que l'envie de préserver sa vie privée fait de vous un individu suspect. Un hypocrite. Un menteur".

Ce que Renée Zellweger déplore particulièrement, c'est la barrière de plus en plus fine entre le divertissement et l'information. Elle constate que la presse people a largement relayé l'information de son opération de chirurgie esthétique autour des yeux, mais que ce sujet a malheureusement été repris par des journalistes dits "sérieux".

L'incidence néfaste de ces articles se passe pour l'actrice à plusieurs niveaux: cela sature la culture, normalise la cruauté dans la société et ensevelit les gens sous des tonnes d'information sans intérêt.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'actrice considère que la presse people est de la presse de caniveau.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-