Une blogueuse américaine relaie des cartes de "no-go zones" en France et enflamme Twitter

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une blogueuse américaine relaie des cartes de "no-go zones" en France et enflamme Twitter

Publié le 22/02/2017 à 15:02 - Mise à jour le 23/02/2017 à 16:10
©Pamela Geller/Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): ET
-A +A

Selon Pamela Geller, une blogueuse américaine adepte des "fake news", a publié jeudi dernier sur Twitter des cartes de "no-go zones" situées en France. Ces supposées zones de non-droit s'élargiraient depuis les récentes violences survenues après l'affaire Théo.

Pamela Geller a publié jeudi 16 février des cartes représentant des supposées zones de non-droit en France. Cette blogueuse américaine est une adepte des fake news.

Selon elle, "les zones de non-droit s'étendent à mesure que la violence se répand à travers la France" en référence aux manifestations violentes survenues après l'affaire Théo.

Sa publication a fait réagir un bon nombre d'internautes français qui se sont insurgés contre cette fausse information. Dans les commentaires certains se sont amusés à filmer les rues calmes de leur quartier, supposé être une zone de non-droit, en y ajoutant des commentaires sarcastiques.

"Ces images respirent la guerre civile, dites moi! A moins que ce ne soit le couvre-feu..." plaisante une utilisatrice du réseau social après avoir posté un court film d'une rue paisible du très chic quartier du Marais.

Le sénateur de la Seine-Saint-Denis, Philippe Dallier, a aussi réagi à la publication la trouvant "ridicule".

Au total, 17 endroits où il est préférable de ne pas se rendre pour toute personne n'étant pas musulmane ont été répertoriés par Pamela Geller: le Val-d'Oise, Lille, Rouen, Nantes, Argenteuil, Asnières-sur-Seine, Epinay-sur-Seine, Tremblay-en-France, Aulnay-sous-Bois, Bobigny, Bondy, Nanterre, Montreuil et Noisy-le-Grand sont selon la blogueuse, des zones à éviter.

Dans Paris les quartiers du Marais, de Ménilmontant et de Barbès sont aussi des endroits à ne pas fréquenter selon Pamela Geller.

La blogueuse a aussi écrit un article sur son site internet pour illustrer son propos. Elle y compare les émeutes survenues après l'affaire Théo à l'invasion nazie de 1940.

 

Auteur(s): ET

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La blogueuse islamophobe a répertorié 17 endroits "risqués" en France.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-