Amazon: nouveau scandale de faux commentaires pour attirer des employés

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 01 février 2022 - 11:02
Image
La valse des colis pour le Black Friday 2020
Crédits
Sem van der Wal / ANP / AFP
Les ambassadeurs des centres de distribution avaient reçu une formation pour pouvoir commenter et répondre aux plaintes des employés.
Sem van der Wal / ANP / AFP

Amazon et les faux commentaires, c’est une longue histoire. Après les faux avis produits, le géant de l'e-commerce, qui peine à recruter, payait des employés pour tweeter des commentaires positifs. L’objectif était d’améliorer l’image de l’entreprise auprès des employés potentiels, dont elle a cruellement besoin pour poursuivre sa croissance. C’est raté, car la campagne a fait scandale, et a été arrêtée par Amazon.

Une hostilité croissante à l'égard de la sécurité et des conditions dans les entrepôts

Un an auparavant, les employés du géant de l'e-commerce avaient révélé sur les réseaux sociaux ​​des conditions de travail insoutenables et un malaise généralisé et intensifié par la pandémie. Pour améliorer son image, Amazon a lancé une campagne de faux messages. Selon le Financial Times, Amazon a fini par arrêter cette campagne de messages positifs publiés par des "ambassadeurs" des centres de distribution. Selon un document qui a fuité l'année dernière, les ambassadeurs des centres de distribution avaient reçu une formation pour pouvoir commenter et répondre aux plaintes des employés avec des messages tels que "Non, ça n’est pas vrai. J'ai travaillé chez Amazon pendant plus de quatre ans et je n'ai jamais vu personne uriner dans une bouteille", ou bien "Je suis fier de travailler pour Amazon – ils ont bien pris soin de moi. Bien mieux que certains de mes précédents employeurs."

Amazon essaie de cacher le fait que le programme ait existé

L'entreprise aurait mis en place son programme d'ambassadeurs des centres de distribution en 2018, contre l'hostilité croissante à l'égard de la sécurité et des conditions dans ses entrepôts. Cependant, à la fin de l'année dernière, Amazon a discrètement fermé et supprimé toute trace de la campagne. Le Financial Times signale que le géant a toujours fermement nié que des abus existent dans ses centres de distribution, mais continue toujours à chercher des candidats en mettant désormais l'accent sur la promotion de visites virtuelles en direct des installations et d'autres formes de publicité plus traditionnelles.

À LIRE AUSSI

Image
En France, la cour d'appel de Versailles a donné raison le 24 avril aux syndicats qui réclamaient une réelle évaluation des risques de sécurité liés au nouveau coronavirus
Amazon a produit 29 % de déchets plastiques de plus en 2020
Coussins d'air, papier bulle, enveloppes doublées de plastique, et différents types d’emballage en plastique utilisés par le géant de la vente en ligne Amazon, auraien...
20 décembre 2021 - 15:10
Société
Image
amazon prime vidéo
Des internautes utilisent Instagram pour demander à Amazon de payer ses impôts
Fin décembre, Amazon a lancé un concours Instagram pour promouvoir sa plateforme de streaming Prime Vidéo en français. Les internautes devaient trouver un slogan origi...
07 janvier 2022 - 12:45
Culture
Image
La plaque d'une agence de Pôle emploi.
Non, les chiffres du chômage ne sont pas "bons"
La DARES, qui dépend du ministère du Travail, vient de publier ses derniers chiffres trimestriels sur l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi en France : l’occasi...
31 janvier 2022 - 19:25
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.