Assurance auto : comment réduire ma prime si je suis jeune conducteur ?

Auteur(s)
Article Partenaire
Publié le 27 février 2020 - 18:08
Image
Près de 31.000 personnes ont été victimes de conducteurs non couverts par les assurances en 2018, un chiffre en augmentation de 12% depuis 2013 pour l'ensemble des accidents,
Crédits
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives
Assurance auto : comment réduire ma prime si je suis jeune conducteur ?
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives
Le montant d’une prime d’assurance auto est déterminé par l’âge du conducteur, aussi bien que par la date d’obtention de son permis de conduire. 
C’est pourquoi les jeunes conducteurs doivent parfois s’acquitter de montants particulièrement lourds. 
Nous vous livrons ici quelques techniques pour ne pas régler de coût d’assurance auto trop élevé.
 
 
Montant de la prime jeune conducteur
 
L’une des premières choses que vous constaterez, lorsque vous serez amenés à demander un devis d’assurance auto, c’est que vous devrez répondre à des nombreuses questions, pour aider votre assureur à établir votre profil d’assuré.
 
Ces paramètres permettent à votre compagnie d’assurance d’établir votre profil de risque : plus vous courez le risque d’avoir un accident, plus votre assurance vous coûtera cher.
 
Votre âge, ainsi eu la date d’obtention de votre permis, sont des critères essentiels pour déterminer votre profil. 
Il faut savoir que les jeunes conducteurs représentent à eux seuls 22% des accidents mortels sur la route !
Le profil des jeunes est donc particulièrement risqué, et le montant de la prime qu’ils doivent régler s’en ressent nécessairement.
 
Plus vous êtes jeune et avez eu votre permis récemment, plus vous courez de risque de devoir régler une prime très élevée. 
 
A titre informatif, la prime jeune conducteur monte en moyenne entre 1200 et 1500€ par an, alors que le montant moyen d’une prime d’assurance en France est de 445.57€ (assurance au tiers) ou de 850.76€ (assurance tous risques).
En d’autres termes, un jeune conducteur doit payer une prime d’assurance auto deux fois plus élevée que le conducteur moyen en France.
 
Quelques techniques pour diminuer les coûts
 
Pour un premier véhicule, nul besoin d’investir dans une voiture neuve rutilante d’un modèle très puissant. Optez pour un véhicule d’occasion, qui court peu de risques et qui ne coûte pas cher en réparations. D’abord cela vous aidera à prendre la route en toute confiance, et d’autre part cela fera baisser le prix de votre prime. En effet, au même titre que le profil de conducteur, le profil de son véhicule impacte considérablement sur le montant de la prime. A titre d’information, le modèle le moins cher à assurer à l’heure actuelle est la Daxia de Renault. 
 
Si vous le pouvez, ne déclarez pas les petits sinistres que vous pouvez vous-même prendre en charge ; toute déclaration de sinistre entraine le déclenchement d’un malus, c’est-à-dire d’une augmentation de votre prime l’année suivante. Ce différentiel peut parfois s’avérer plus élevé que la prise en charge du sinistre que vous devez régler. Contactez votre assureur si vous hésitez !
 
Si vous avez pratiqué la conduite accompagnée, faites le savoir : vous représentez statistiquement cinq fois moins de risques d’accident qu’un conducteur classique ; votre surprime sera donc considérablement minorée la troisième année.
 
Etudiez l’assurance de vos parents ; bon nombre d’assureurs font jouer la complémentarité et offrent des réductions intéressantes en cas de signature d’un deuxième contrat au sein de la même famille.  Renseignez-vous en contactant la compagnie d’assurance de vos parents et en leur demandant s’il est possible de bénéficier d’une réduction.
 
Si vous êtes sûr de votre conduite, négociez le montant de votre franchise. En augmentant la somme restant à votre charge en cas de sinistre, vous avez la possibilité de diminuer le coût de votre prime d’assurance. Attention, cette astuce est réservée aux bons conducteurs !
 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.