Camembert « Fabriqué en Normandie » : comment Lactalis entretient la confusion

Camembert « Fabriqué en Normandie » : comment Lactalis entretient la confusion

Publié le 16/09/2021 à 13:15
GREG BAKER / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Une enquête signée FranceInfo met à jour les manœuvres du géant laitier Lactalis pour faire croire au consommateur que ses camemberts au lait pasteurisé bénéficient de l’appellation et sont donc au lait cru.

Des camemberts qui sèment la confusion

Lorsque vous vous rendez au rayon frais de votre supermarché, savez-vous faire la différence entre un « camembert de Normandie » et un camembert « fabriqué en Normandie » ? Probablement que non… et c’est exactement ce que souhaite Lactalis. Numéro un mondial du fromage, le géant laitier entretient savamment la confusion auprès des consommateurs pour leur faire croire que ses camemberts sont authentiques et bénéficient de l’appellation.

Or, comme le montre une enquête FranceInfo publiée le 9 septembre, les camemberts fabriqués par Lactalis n’ont rien en commun avec les fromages bénéficiant de l’appellation « camembert de Normandie », fabriqués au lait cru et issus de fermes situées dans un périmètre géographique déterminé, comme le stipule le cahier des charges de l’appellation d’origine protégée (AOP). FranceInfo prend ainsi l’exemple du fameux camembert Président « Fabriqué en Normandie »… avec du lait pasteurisé. Mais, comme l’explique Patrice Chassard, président du Comité des appellations laitières à l'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao), « comme le mot 'camembert' est un mot générique, la protection de l'appellation repose sur le mot 'Normandie'. C'était la confusion totale pour les consommateurs. »

Une première victoire pour le camembert au lait cru

Mais les défenseurs de l’authentique camembert au lait cru ont gagné une première bataille. Depuis le 1er janvier 2021, le Syndicat normand des fabricants de camembert a ordonné à Lactalis de faire disparaître toutes les mentions « fabriqué en Normandie » sur ses camembert industriels. Mais si le recours déposé par Lactalis a été rejeté, le géant de l’agroalimentaire a depuis trouvé une autre parade : il affiche désormais « fromagerie de Ducey, Manche » sur le Cœur de Lion, ou encore « fabriqué dans le Pays d’Auge » sur l’étiquette du Lanquetot.

Lactalis fait de la résistance

Mais comme l’a remarqué FranceInfo, la mention « fabriqué en Normandie » persiste sur les étiquettes du camembert Président. Contacté, le directeur général de la communication du groupe Christophe Piednoël, affirme que « c’est une défense de la filière laitière normande ». « Nous, nous considérons que nous ne trompons pas le consommateur. C'est la raison pour laquelle nous maintenons notre position. »

La bataille finale entre Lactalis et le Syndicat normand des fabricants de camembert se jouera désormais devant le Conseil d’État après un recours du second au sujet de l’utilisation de la mention « fabriqué en Normandie ». Le verdict est attendu dans les mois à venir, et Lactalis s’est engagé à « respecter la décision de justice ».

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un camembert industriel Coeur de Lion produit par Lactalis

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-