Casse-tête administratif, les commerçants d’Orléans dans l’attente d’une solution ….

Casse-tête administratif, les commerçants d’Orléans dans l’attente d’une solution ….

Publié le 09/10/2020 à 07:27
GUILLAUME SOUVANT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

A Orléans, la mairie se voit contrainte de ne pas verser une aide promise aux commerçants de la ville pour respecter un … (simple) décret.

Lors de la campagne qui l’a conduit à son élection en tant que maire d’Orléans, Serge Grouard (Les Républicains) portait un projet ambitieux « Plan d’urgence en 12 points ». Il souhaitait notamment soutenir les commerçants de la cité, « véritable âme de la ville ». 3 mois après, la mairie n’a toujours pas pu verser son aide pour d’étranges considérations juridiques.

Soutenir les commerçants pour relancer l’économie d’Orléans

L’engagement était simple, puisque le maire de la commune ambitionnait de verser une aide de 1.000 € mensuels en Juillet et en Aout à tous les commerces de la ville, ayant connu une baisse de leur activité d’au moins 50 %. Cette aide devait venir s’ajouter au fond de solidarité, géré conjointement par l’Etat et la Région mais aussi à l’aide d’urgence mise en place par la Métropole d’Orléans. Le dispositif retenu était simple, puisque l’aide devait venir abonder ce fond de solidarité, rendant l’étude de l’éligibilité des dossiers plus aisée.

Persuadé du bien-fondé de cette mesure et surtout de son utilité pour toute l’économie de la ville, Mr Grouard a fait voter ce soutien lors du conseil municipal du 17 juillet dernier. Et depuis, les commerçants attendent toujours cette aide.

Dans le contexte juridique locale, cette aide est « illégale » et ne peut pas être versée, puisqu’elle devrait obligatoirement transiter par le fonds national de solidarité. C’est la teneur d’un décret de juin dernier, interdisant la participation directe d’une commune.

La ville veut aider les commerçants sans demander un centime à l’Etat, et pourtant elle en est empêchée 

Cette situation ubuesque irrite la nouvelle équipe municipale, qui reste toujours dans l’attente d’une réponse à la lettre adressée, il y a plusieurs semaines, au Garde des Sceaux et au Premier Ministre.  

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Serge Grouard, le maire d'Orléans ne peut pas verser sa prime aux commerçants

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-