Corona, la bière victime à son tour du virus

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Corona, la bière victime à son tour du virus

Publié le 03/03/2020 à 10:47 - Mise à jour à 12:22
© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
Un nom aussi proche du Corona... virus vaut quelques blagues, mais surtout des déboires économiques, à la marque mexicaine. 
 
Associée dans un premier temps au virus Covid-19 sur le ton de l’humour («le virus de la bière»), la Corona souffre en réalité d’une mauvaise publicité qui fait craindre à son propriétaire une chute des ventes.
 
Le groupe belgo-brésilien AB InBev avait bien remarqué une baisse de la consommation de sa bière sur les marchés asiatiques, et en particulier en Chine, mais son image de marque se retrouve également écornée aux Etats-Unis.
 
 
L’impact du coronavirus
 
Les résultats d’un sondage YouGov en témoignent. Si 80 % des Américains avaient une bonne image de la Corona à la fin de l’année 2019, ils ne sont plus aujourd’hui que 50 %. Et ce alors même que, bien évidemment, la bière n’a en commun avec le virus que son nom, qui en espagnol signifie «couronne solaire». 
 
Et pourtant, «au cours du premier trimestre, nous nous attendons à un déclin du bénéfice d’exploitation d’environ 10 % étant donné l’impact du coronavirus sur nos résultats», a souligné le brasseur dans un communiqué. 
 
La bière favorite de feu Jacques Chirac victime collatérale de l’épidémie? Ce ne serait pas une première. On se rapelle la chute des ventes des bonbons «Ayds» au moment de l’apparition du sida (aids en anglais) dans les années 1980. 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La bière Corona victime de son nom

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-