Déconfinement : beaucoup plus de libertés à partir de mardi

Déconfinement : beaucoup plus de libertés à partir de mardi

Publié le 28/05/2020 à 18:45 - Mise à jour à 18:52
© MATTHIEU ALEXANDRE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Dès la semaine prochaine, vous pourrez vous déplacer à plus de 100 km, et aller déjeuner au restaurant avec la famille retrouvée. La levée des restrictions de circulation et la réouverture des bars et des restaurants figuraient parmi les mesures très attendues de la deuxième phase de déconfinement, qui s’étendra du 2 au 22 juin. 
 
Les Franciliens devront cependant se contenter des terrasses, tout comme les ultramarins de Guyane et de Mayotte. Il s’agit en effet des trois zones « orange » (il n’y a plus de rouge), pour lesquelles la vigilance s’impose encore, selon le gouvernement, et pour lesquelles le déconfinement sera plus lent. 
 
 
« La liberté va enfin redevenir la règle et l’interdiction l’exception »
 
La phrase prononcée par Edouard Philippe lors de la présentation de cette deuxième phase a sans doute redonné le sourire à bon nombre de Français. Voici, point par point, les mesures annoncées, qui entreront en vigueur mardi. 
 
Les établissements scolaires 
 
Sans entrer vraiment dans les détails et en soulignant la poursuite de l’application des mesures sanitaires, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a posé comme objectif la réouverture de 100 % des écoles dès la semaine prochaine, sur tout le territoire. 
 
La distinction entre zones vertes et zones orange se fait au niveau des collèges : les élèves de tous les niveaux retrouveront le chemin de leur établissement, ceux de 6e et de 5e seulement dans les secondes. Les plus âgés, principalement en Ile-de-France, ne retourneront donc pas au collège avant septembre. 
 
Pour les lycées, priorité est donnée aux établissements professionnels, mais l’ensemble des lycées ouvriront pour au moins un niveau dans la zone verte. Ailleurs, des entretiens pédagogiques individuels devront être mis en place.
 
La principale nouvelle tient en réalité à l’annulation des épreuves orales du bac de français. Les élèves seront notés en contrôle continu, sur les notes des deux premiers trimestres. 
 
Cafés, bars et restaurants
 
La réouverture sera donc effective mardi, avec des règles sanitaires telles que la distance d’un mètre entre chaque table ou un nombre maximum de 10 personnes par table. Le port du masque sera obligatoire pour tout le personnel, en salle comme en cuisine, ainsi que pour les clients lors de leurs déplacements.
 
Les hébergements touristiques de type camping et centres de vacances peuvent également rouvrir leurs portes en zone verte. En zone orange, ce sera pour le 22 juin. 
 
Culture et loisirs
 
Les réouvertures sont là encore à l’ordre du jour, notamment pour les parcs et les jardins quand ce n'était pas fait, les plages, les plans d’eau et les lacs, mais aussi les musées et les monuments. Certaines différenciations sont établies avec les mêmes échéances, le 2 juin en zone verte, le 22 juin en Ile-de-France, à Mayotte et en Guyane. Piscines et parcs de loisirs, salles de spectacles et théâtres, gymnases et salles de sports pourront de nouveau accueillir visiteurs et clients, avec quelques restrictions comme une jauge maximale de 5000 personnes et des conditions en réalité définies par les exploitants. 
 
Les salles de cinéma font figure d’exception et ne rouvriront que le 22 juin. Il s’agira d’une ouverture nationale qui n’est pas motivée par la situation sanitaire, mais par l’organisation de la programmation des films. 
 
Ce qui reste fermé
 
Les lieux susceptibles de concentrer un grand nombre de personnes dans un espace fermé ou non ne sont en revanche pas autorisés à rouvrir. Il s’agit en particulier des stades, des hippodromes, des discothèques et (c’est peut être plus étonnant) des salles de jeux. 
 
De plus, les sports collectifs et de contact ne sont toujours pas autorisés. 
 
Les déplacements
 
On l’a dit, l’interdiction des déplacements à plus de 100 km est levée. La seule restriction concerne désormais les voyages entre la métropole et l’Outre-mer, qui doivent être justifié par un motif impérieux. 
 
Au 15 juin, sauf cas particuliers, les frontières devraient permettre aux Européens de circuler librement, tandis qu’une décision commune aux membres de l’UE sera étudiée pour les frontières extérieures. 
 
Et les cérémonies ? 
 
Et oui, il redevient possible de se marier ! « Tout en restant attentif à la distanciation et aux règles de densité », a précisé Edouard Philippe, qui a invité tout le monde à ne pas relâcher l’attention lors des cérémonies civiles et religieuses. 
 
« Notre plus grand adversaire, ce sont les grands rassemblements »
 
Que les amateurs de foot ne rêvent pas, il n’est pas question de reprendre la saison. Quant à ceux qui espéraient un mois de juin « social », ils devront remettre leurs manifestations à plus tard : les rassemblements de plus de dix personnes restent interdits dans l’espace public. 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En Ile-de-France, seules les terrasses pourront rouvrir

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-