Donald Trump : Facebook s’explique sur la suspension de son compte !

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 25 janvier 2021 - 10:56
Image
Donald Trump et Facebook, une rivalité criante
Crédits
MANDEL NGAN, SAUL LOEB / AFP
Donald Trump sur Facebook, une rivalité qui dure ! Le réseau social s'explique et se justifie
MANDEL NGAN, SAUL LOEB / AFP

Depuis la suspension du compte Facebook de Donald Trump, le réseau social est la cible de critiques multiples. Le réseau social a décidé de s’expliquer et de se justifier.

Au lendemain des événements exceptionnels au sein même du Capitole, le réseau social créé par Mark Zuckerberg suspendait le compte de Donald Trump, alors toujours président des Etats Unis. Cette décision était présentée par certains comme nécessaires au vu des évènements inédits, alors que d’autres soulignaient la prise de pouvoir par des entreprises privées. Conscient du débat et des questions soulevées par cette décision, Facebook décidait alors de confier à son « organe moral » une vaste réflexion, et Nick Clegg, un des responsables, s’est justifié auprès des médias sur cette délicate question.

Il résume parfaitement la situation en expliquant ainsi :

« On nous reproche une chose et son contraire : on nous accuse d’une part d’avoir fait trop peu et trop tard ; et de l’autre de nous être arrogé trop de pouvoirs »

Quand on l’interroge sur le fait que Facebook ait attendu les derniers jours du mandant de Donald Trump pour prendre cette décision, Nick Clegg s’en défend. Il souligne les nombreuses suspensions, alertes et autres modérations, que le réseau social a mis en place sur le compte de l’ancien président américain et de ses alliés, et ce depuis de nombreuses années. Pour lui la suspension du compte reste liée au « caractère exceptionnel » de ce 6 janvier et il rappelle : « Cinq personnes sont mortes ».

Et lorsque le responsable de Facebook doit s’expliquer sur la responsabilité des GAFA, il se plait à souligner que contrairement aux gouvernements de tous les pays du monde, ces géants du Web agissent concrètement.

« Nous sommes d’accord que le pouvoir des grades entreprises de la tech appelle des responsabilités, mais nous n’avons pas le luxe de rester à un niveau abstrait. « 

À LIRE AUSSI

Image
Emmanuel Macron en visite à Paris Saclay
66 millions de procureurs, Emmanuel Macron au cœur d’une levée de boucliers
Depuis quelques jours, les critiques pleuvent suite aux propos du Président de la République, soulignant la défiance française et la critique systématique.C’est une pe...
25 janvier 2021 - 08:53
Politique
Image
Julian Assange, fondateur de Wikileaks, à travers la fenêtre d'une camionnette de police à Londres le 1er mai 2019
Donald Trump gracie 73 personnes, mais pas Julian Assange
Les partisans de Julian Assange comptaient sur les grâces du président Trump le jour de son départ. Ils ont été déçus. Un communiqué publié sur le site de la Maison Bl...
20 janvier 2021 - 11:16
Politique
Image
Application covid
Pourquoi les géants du web se lancent-ils dans le passeport vaccinal numérique ?
Les critiques sont très nombreuses contre le projet d’un passeport vaccinal. On redoute notamment les problèmes de discrimination, et pour l’OMS, le vaccin n’est pas ...
21 janvier 2021 - 11:22
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.