Elections américaines, une incertitude qui peut coûter cher aux marchés financiers

Elections américaines, une incertitude qui peut coûter cher aux marchés financiers

Publié le 04/11/2020 à 14:16 - Mise à jour à 17:24
Johannes EISELE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que le résultat des élections américaines risque de se faire encore attendre, les économistes et les observateurs attendent fébrilement l’ouverture des places financières Outre-Atlantique.

 

La vague bleue du 4 novembre, annoncée par les sondages depuis plusieurs semaines, n’a pas eu lieu. Bien que les marchés financiers n’aient pas à priori de préférences entre Joe Biden et Donald Trump, les marchés américains risquent bien de se crisper en se réveillant sans connaître le nom du futur président des Etats Unis d’Amérique.

 

L’incertitude va rendre les marchés beaucoup plus volatiles

 

C’est ce que les bourses européennes ont déjà connu ce matin, puisque si le CAC 40 perdait 1.8 % à l’ouverture, il retrouvait son niveau de la veille une heure plus tard. Aux Etats-Unis, cette incertitude sera encore plus perceptible avec la prévision d’une forte volatilité. Les fluctuations dureront le temps de cette incertitude, qui risque de se prolonger. L’annonce des résultats dans quelques heures ou quelques jours ne doit pas effacer le risque de recours juridiques, qui pourraient pousser les marchés financiers à passer de la volatilité à un sentiment de panique.

 

Outre l’absence de certitude quant à l’identité du futur hôte de la Maison Blanche, ces élections incertaines rendent impossible toute prévision de la politique américaine mais empêchent aussi d’y voir clair en ce qui concerne les relations internationales.

 

Et en cette période de pandémie mondiale, ces incertitudes risquent de coûter cher aux places financières. D’autant plus qu’Outre-Atlantique, les observateurs s’inquiètent de la durée de cette attente, craignant de voir (ré)apparaitre des tensions au sein de la population américaine… De la volatilité à la crise financière, il n’y aurait alors qu’un pas.

 

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Comment les marchés financiers, ici Wall Street, vont réagir à cette période d'incertitudes ?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-