Erreur d’étiquette en votre défaveur, que faire?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Erreur d’étiquette en votre défaveur, que faire?

Publié le 07/02/2020 à 09:23 - Mise à jour à 09:25
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
Dans les grandes surfaces, les différences de prix entre les étiquettes et la somme payée en caisse sont monnaie courante. Sachez réagir! 
 
Récemment, les gilets jaunes de Saône-et-Loire ont investi les rayons d’un supermarché Géant Casino, scanette en main, pour tester les prix de 125 produits. Résultat, selon eux, 85 % d’erreurs entre l’étiquette affichée et le prix à payer en caisse, de 2 à 10 centimes d’euros, en défaveur des clients pour la plupart d’entre eux. 
 
 
8 % d’erreurs en moyenne
 
La direction du magasin situé à Montceau-les-Mines a évoqué une «erreur informatique et humaine», précisant cependant que «seuls» 42 prix scannés étaient, d’après elle, erronés, sur un total de 372 produits. 
 
Ce taux d’erreur de 11 % environ se rapproche en réalité de celui constaté, en moyenne, dans une étude de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), menée en 2016 dans les grandes surfaces. La différence de prix entre l’étiquette et la caisse avoisinait alors les 8 %, et l’erreur n’était pas toujours en défaveur du client.
 
Vérifiez vos tickets de caisse
 
Mais si cela vous arrive, que faire? D’une manière générale il est recommandé de vérifier son ticket de caisse dès la sortie du magasin, ne serait-ce que pour vérifier que les promotions promises ont bien été appliquées. 
 
Si vous constatez une erreur de prix, vous pouvez vous adresser directement à la caisse centrale et faire valoir vos droits, en demandant un remboursement de la somme payée en trop. La DGCCRF rappelle que «si le prix affiché n’est pas effectivement le prix pratiqué, il y a défaut d’information du consommateur». Celui-ci est alors en droit de demander à régler le prix affiché «puisque c’est sur cette base que le produit est proposé à la vente». 
 
Erreurs récurrentes donc suspectes
 
Dans le cas où les erreurs sont récurrentes dans votre grande surface habituelle, vous pouvez également contacter la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). 
 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ce sont les prix affichés qui doivent être pratiqués

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-