Facebook veut développer un univers numérique parallèle, avec l'aide de l'Europe

Facebook veut développer un univers numérique parallèle, avec l'aide de l'Europe

Publié le 20/10/2021 à 09:34
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Pour développer un univers parallèle numérique, Mark Zuckerberg prévoit d’embaucher 10 000 personnes d’ici à cinq ans dans l’Union européenne.

Un investissement dans les nouveaux talents européens

Facebook renforce sa présence en Europe. Lundi 18 octobre, le géant américain y a annoncé la création de 10 000 emplois dans les cinq années à venir. Son objectif : « investir dans les nouveaux talents européens pour aider à construire le ‘métavers’ », cet univers virtuel parallèle que souhaite créer Mark Zuckerberg, le patron de Facebook.

« On va faire la répartition dans les prochaines semaines, je n'ai pas encore le chiffre pour notre pays, a expliqué sur FranceInfo Laurent Solly, vice-président de Facebook en charge de l’Europe du Sud et PDG du groupe en France. On va recruter des ingénieurs, certainement des chercheurs, des développeurs, des "product managers" qui vont participer à créer ce "métavers", un environnement virtuel où nous pourrons tous avoir des actions, des interactions sociales, des activités, presque comme dans la vraie vie. »

Un monde numérique alternatif

Contraction de méta-univers (« metaverse » en anglais) est le nouveau projet titanesque qui occupe désormais Mark Zuckerberg. Accessible par une connexion internet, il se présente, selon le PDG de Facebook, comme une doublure numérique et augmentée du monde physique, permettant de démultiplier les interactions humaines. « La qualité essentielle du "métavers" sera la présence - le sentiment de vraiment être là avec les gens », expliquait Mark Zuckerberg en juillet sur son profil Facebook.

Il serait, par exemple, possible à des personnes situées à des milliers de kilomètres de se réunir virtuellement pour partager un repas ou danser, mais également d’acheter ou de vendre des biens ou services numériques. « Le métavers, c'est la nouvelle frontière de l'internet, le nouveau chapitre, une révolution aussi grande que l'internet mobile", a ainsi assuré Laurent Solly.

L’Europe, un « endroit idéal pour les entreprises technologiques »

Et, Facebook souhaite que les pays européens soient partie prenante de cette nouvelle révolution. « Cet investissement est un vote de confiance dans la force de l'industrie technologique européenne et le potentiel des talents technologiques européens », affirme le géant mondial dans un communiqué. L'Europe « présente bon nombre d'avantages, qui en font un endroit idéal pour les entreprises technologiques : un vaste marché de consommation, des universités de grande qualité et, surtout, des talents de premier ordre », ajoute le réseau social, qui dit être « impatient de travailler avec les gouvernements de l'UE pour trouver les bonnes personnes et les bons marchés ».

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le patron de Facebook Mark Zuckerberg

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-