Gaz et tabac : les augmentations du 1er novembre

Gaz et tabac : les augmentations du 1er novembre

Publié le 02/11/2020 à 09:31
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Les tarifs du gaz et du tabac ont augmenté dimanche. En revanche, les frais bancaires sont désormais plafonnés pour les clients fragiles.
 
Le tumulte de l’actualité nous aurait presque fait oublier que la vie économique continue, avec le lot d’augmentations de novembre, certes restreint. 
 
Les tarifs du gaz en hausse
 
Les tarifs réglementés du gaz, même s’ils sont voués à disparaître en 2023, sont toujours en vigueur, et donc en hausse en ce mois de novembre, de 1,6%. Tous les utilisateurs ne sont cependant pas logés à la même enseigne.
 
La Commission de régulation de l’énergie a ainsi précisé que l’augmentation du prix du gaz est de 0,4% pour les foyers qui utilisent cette énergie pour la cuisson, de 0,9% pour un usage cuisson-eau chaude et de 1,7% pour les ménages qui se chauffent au gaz.
 
Neuvième augmentation pour le tabac
 
L’objectif du gouvernement était de porter le paquet de vingt cigarettes à 10€ d’ici la fin 2020. C’est fait, et même dépassé pour certaines marques parmi les plus populaires. 
 
Dimanche, les prix de la plupart des paquets ont augmenté de 0,40 ou 0,50€, faisant passer, par exemple, les Marlboro Red à 10,4€ (elles étaient déjà à 10€), et les Gauloises blondes à 10€ (au lieu de 9,5€).
 
Cela dit, novembre c’est aussi le Mois sans tabac… Une bonne occasion d’arrêter de fumer ! 
 
Les frais bancaires limités
 
La bonne nouvelle de ce mois de novembre nous vient des banques puisque les frais bancaires sont désormais plafonnés à 25€ pour les clients les plus fragiles, pendant une durée de trois mois.
 
Sont considérés comme « fragiles » les clients qui ont de faibles revenus. D’autres critères viennent tout juste d’être fixés par décret : accumuler cinq irrégularités ou incidents au cours du même mois, avoir un dossier de surendettement en cours de traitement (il fallait auparavant qu’il soit déclaré recevable), être inscrit pendant trois mois consécutifs au Fichier de la Banque de France. 
 
Ce plafond descend à 20€ pour les personnes qui ont souscrit une offre spécifique « client fragile » auprès de leur banque. 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nouvelle hausse pour les prix du tabac

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-