La presse française en pleine crise, les aides seront-elles suffisantes ?

La presse française en pleine crise, les aides seront-elles suffisantes ?

Publié le 01/09/2020 à 08:37
Sia KAMBOU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Depuis des années, la presse française souffre et peine à se réinventer. La crise sanitaire de 2020 vient aggraver un peu plus une situation déjà jugée comme délicate.

La crise sanitaire a creusé un peu plus encore les difficultés dans lesquelles évolue la presse française depuis des années. Le 27 aout dernier, Emmanuel Macron, le Président de la république, accordait une aide exceptionnelle de 377 millions d’euros, qui venaient s’ajouter aux 106 millions d’aide d’urgence, votés par le Parlement le 30 juillet dernier.

La presse française, un secteur en difficulté en pleine crise

Il faut dire que la crise a souligné la situation d’une presse en grande souffrance depuis de nombreuses années. La transformation digitale du secteur a pris beaucoup de retard, et le confinement aura eu le mérite de démontrer que ce chantier doit être désormais prioritaire. Mais la crise est aussi à l’origine d’un effondrement des ventes et pire encore des ressources publicitaires.

Cette aide exceptionnelle (le montant global atteint quand même 483 millions d’euros) sera-t-elle suffisante, quand on sait que chaque année, le Ministère de la Culture soutient la Presse d’information politique et générale avec le versement de diverses aides pour un montant de 840 millions d’euros.

A l’Elysée, ce soutien à la presse et au pluralisme n’est pas inconditionnel, puisqu’on attend des titres français :

  • Engagement plus marqué dans la transition écologique,
  • Accélération et renforcement des stratégies de synergie Print / Digital,
  • Mobilisation pour pouvoir faire face à la concurrence des GAFA et autres géants de la Toile,
  • Engagement à mieux protéger les salariés notamment contre la précarité

 

Des aides pour tous les journaux depuis des années

Depuis des années, le Ministère de la Culture publie le montant des aides accordées à chaque titre ou groupe de presse. Il peut s’agir d’aides directes, d’aides à la filière notamment pour les aides à la distribution de la presse ou encore d’aides à la modernisation sociale.

  • Le Journal le Monde a ainsi perçu 1.586.963 d’aides directes, 3.127.478 au titre des aides à la filière, et 723.775 € pour ce qui concerne la modernisation sociale soit un total de 5.438. 216 € pour la seule année 2015 (5.088.914 € en 2016 et 5.081.475 €en 2017).
  • Pour Le Figaro, le montant total s’élève à 5.778.282 € en 2016
  • Pour le Journal du Dimanche / JDD, l’aide est de 1.332.356 € en 2017
  • 456.112 € ont été versés au journal Libération en 2016

De nouvelles voies à imaginer pour la presse française

Au regard de ces chiffres, accessibles à chaque citoyen, on comprend mieux que la presse française était déjà en grande difficulté avant-même cet épisode sanitaire. Cela pose néanmoins la question de la survie économique de ces titres de presse. D’autres voies sont à trouver ne serait-ce que pour assurer la survie économique de ces groupes de presse.

Ne cherchez pas pendant des heures dans cette liste, mais le titre France Soir n’y apparait pas. Un des plus glorieux titres de la presse française a décidé de suivre une autre voie, en répondant à ce rendez-vous journalistique avec tous les aimants de l’information, comme le rappelle le Manifeste du journal.

 

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La presse française était déjà en pleine crise avant le coronavirus

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-