L’épargne forcée, un révélateur des inégalités sociales en France !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L’épargne forcée, un révélateur des inégalités sociales en France !

Publié le 13/10/2020 à 07:09
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

50 milliards d’euros ont été épargnés depuis le mois de Mars. Cette épargne forcée liée au Covid met en évidence des inégalités qui se sont creusées un peu plus encore.

Comprendre les conséquences de la crise du coronavirus sur les manières de consommer et d’épargner des Français, voilà l’objectif du rapport remis par le Conseil d’Analyse Economique (CEA) au gouvernement. Il s’agit donc bien de comprendre pour pouvoir prendre les bonnes décisions afin de relancer la consommation des ménages.

Une épargne forcée à réinjecter dans l’économie

Le CEA explique l’effondrement « immédiat et brutal » de la consommation à l’annonce du confinement (-6.3 %). Les revenus non dépensés ont été épargnés chez certains ménages. Le rapport confirme les analyses déjà existantes.

A fin août, ce surplus d’épargne est valorisé à 50 milliards d’euros.

Pour relancer l’économie française, le gouvernement doit donc inciter les épargnants à consommer et à dépenser une bonne partie de cette épargne forcée.

Des inégalités criantes et de plus en plus marquées

Le Think tank explique alors dans son rapport que 70 % de cette épargne supplémentaire provient des 20 % des ménages les plus aisés. A l’inverse, les 20 % des ménages les plus modestes n’ont pas pu épargner durant cette crise, et ont même du accroitre leur endettement.

La relance de la consommation ne pourra pas, pour ces ménages fragilisés économiquement par la Covid-19, se faire par le bais de l’épargne, et d’autres pistes doivent être trouvées. L’idée d’un « chèque spécial Covid » pourrait permettre de renforcer la consommation des ménages les plus impactés.

Les inégalités entre les plus aisés (qui ont pu épargner) et les plus défavorisés (qui se sont endettés) se sont donc creusés un peu plus encore.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


les Français ont épargné 50 milliards d'euros depuis le début de la crise

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-