Comptes bancaires taxés: Ubs s'y met aussi

Comptes bancaires taxés: Ubs s'y met aussi

Publié le 28/02/2020 à 10:35 - Mise à jour à 11:55
Fabrice COFFRINI / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

Une seconde banque française vient d’annoncer la mise en place d’une taxe sur les dépôts de ses clients. Une règle appelée à se développer?

Dans la lignée de la baisse constante des taux sur les principaux marchés européens, la question des taux négatifs traverse le domaine bancaire. Les établissements spécialisés doivent-ils payer leurs futurs clients pour que ceux-ci viennent souscrire un prêt? La question divise et pourtant elle soulève bien d’autres interrogations.

A lire aussi: Crédit immobilier: ce qu'il vous coûtera de mentir à votre banque

Quel montant minimum? 

En France, après Lombard Odier à l’automne 2019, un deuxième banque vient d’annoncer la prochaine taxation des dépôts de ses clients. A partir d’avril, UBS France mettra en effet en place cette nouvelle taxation, sans définir de montant minimum.

Possibilité d'investir

UBS France présente même cette mesure comme une «nécessité» pour compenser notamment la taxe sur les liquidités, crées par la Banque Centrale Européenne. "Nous facturerons les dépôts après avoir laissé aux clients la possibilité d'investir, donc de manière effective au printemps prochain " , explique Jean Frédéric de Leusse, président du directoire d’UBS France 

Selon les spécialistes, "d’autres établissements réfléchiraient à des dispositifs similaires". De nombreux établissements bancaires en Europe ont déjà choisi cette voie. 

A lire aussi: Se faire reconnaître "client fragile": le moyen de payer moins de frais bancaires

 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les comptes de dépôt à vue bientôt taxés par UBS France

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-