Les exportations d’armes à leur plus haut niveau depuis la fin de la guerre froide

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les exportations d’armes à leur plus haut niveau depuis la fin de la guerre froide

Publié le 29/03/2021 à 10:30
© ATTA KENARE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Un rapport de l’Institut international de recherche sur la paix (Sipri) montre qu’entre 2016 et 2020, les exportations mondiales d’armes se sont stabilisées, mais restent à leur plus haut niveau depuis la fin de la guerre froide.

Une stabilisation des exportations mondiales

Malgré la crise sanitaire du Covid-19, les ventes mondiales d’armes à feu se portent bien. C’est ce que révèle dans son rapport annuel l’Institut international de recherche sur la paix (Sipri), basé à Stockholm.

Rendu public le 15 mars, le rapport de l’Institut Sipri révèle une double tendance. D’abord une stabilisation de l’exportation mondiale. Sur la période 2016-2020, le nombre d’armes exportées est resté stable en volume par rapport à la période 2011-2015. Une première depuis la période 2001-2005, où le de transferts d’armes avait connu une explosion retentissante. C’est pourtant loin d’être une bonne nouvelle puisque malgré cette stagnation des ventes, les exportations restent à leur plus haut niveau depuis 1991, année qui signe la fin de la guerre froide.

"Il est trop tôt pour dire si la période de croissance rapide des transferts d'armes au cours des deux dernières décennies est terminée, estime ainsi Pieter D. Wezeman, chercheur principal au programme Arms and Military Expenditure du Sipri. Par exemple, l'impact économique de la pandémie de Covid-19 pourrait voir certains pays réévaluer leurs importations d'armes dans les années à venir. Cependant, dans le même temps, même au plus fort de la pandémie en 2020, plusieurs pays ont signé des contrats importants pour les armes majeures. »

La France dans le top 5 des pays exportateurs

Le rapport du Sipri montre aussi un étonnant revirement de deux des plus grandes puissances mondiales, la Chine et la Russie. Alors que les États-Unis restent le plus grand exportateur d’armes, faisant passer leur part mondiale de 32 à 37 % entre 2011-2015 et 2016-2020, la Russie voit toutes ses exportations d’armes principales chuter de 22 % sur la même période. Les exportations de la Chine ont quant à elles diminué de 7,8 %, plaçant le pays au cinquième rang des pays exportateurs d’armes en 2016-2020.

La France se place dans le peloton de tête en comptabilisant 8,2 % des exportations mondiales d’armes entre 2016 et 2020, soit une augmentation de 44 % par rapport aux quatre années précédentes. L’Inde, l’Égypte et le Qatar ont reçu ensemble 59 % des exportations d’armes françaises, tandis que l’Allemagne ferme la marche en représentant 5,5 % des exportations mondiales.

Les pays du Moyen-Orient, principaux importateurs

Quels sont les pays les plus demandeurs d’armes à feu ? Sans surprise, ceux du Moyen-Orient, qui ont augmenté de 25 % leur importation d’armes principales sur la période 2016-2020. Premier importateur d’armes au monde avec 11% des importations mondiales d’armes reçues, l'Arabie saoudite a augmenté ses commandes de 61 % et le Qatar de 361 % au cours des quatre dernières années.

L’Inde, quant à elle, a diminué de 33 % ses importations. Pour les auteurs du rapport, cela est principalement dû à « ses processus d'achat complexes, combinés à une tentative de réduire sa dépendance à l'égard des armes russes ». L’Inde devrait toutefois importer des d’armes d’autres pays dans les années à venir.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un missile iranien

Newsletter





Commentaires

-