L'inquiétude gagne les prisons françaises: quelle solution?

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 23 mars 2020 - 08:05
Image
Les prisons en France, une situation sous tension
Crédits
BORIS HORVAT / AFP
Les prisons en France, une situation sous tension à l'heure du confinement
BORIS HORVAT / AFP

Les prisons françaises, elles-aussi, vivent au rythme de l’épidémie de coronavirus. Un détenu de Fresnes est décédé la semaine dernière touché par le Covid-19. Les détenus et le personnel pénitentiaire sont gagnés par l'inquiétude.  Le confinement n'étant pas très applicable dans les cellules souvent en sur-occupation.

Au 1er janvier 2020, 41700 détenus sur les 70651 recensés étaient contraints de partager leur cellule avec d’autres. A l’heure du confinement, on comprend le danger de cette promiscuité, qui concerne 60 % des détenus dans les prisons françaises. 

 

A lire aussi: Coronavirus : des soignants aux livreurs, ces professionnels qu'il faut applaudir par temps de confinement

 

Réduire le nombre de détenus en France, une priorité

Nicole Belloubet, la ministre de la Justice,  pare au plus urgent et organise cette baisse nécessaire de la pression démographique dans les prisons françaises en expliquant que  «la régulation de l’occupation des maisons d’arrêt constitue (…) une priorité pendant cette période».

Une situation à hauts risques

Les prisonniers vivent mal cette situation, estimant être oubliés des pouvoirs publics. Alors que les mesures de confinement s’appliquent partout en France, elles sont inapplicables dans les prisons et les maisons d’arrêt.

Le 16 mars dernier, un détenu de 74 ans de la prison de Fresnes est décédé suite à son infection par le coronavirus Covid-19, et tous redoutent l’émergence de nouveaux foyers dans les établissements pénitentiaires.

La tension palpable, qui pourrait rapidement dégénérer, a été renforcée depuis que les parloirs ne sont plus possibles, notamment à cause du strict respect des règles de confinement applicables à la population.

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don