Marché de l’immobilier en France en 2020: vers une nouvelle hausse des prix ?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Marché de l’immobilier en France en 2020: vers une nouvelle hausse des prix ?

Publié le 23/01/2020 à 08:10
© Kenzo TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

A quoi doit-on s’attendre sur le marché de l’immobilier en France en 2020 ? La question taraude toutes les banques et tous les spécialistes, et il faut dire que le bilan de l’année 2019 reste à l’origine de bien des questionnements.

Le marché de l’immobilier dans l’Hexagone continue d’afficher une santé insolente. Ainsi, en 2019, ce sont plus de 1.079.000 de transactions dans l’immobilier ancien qui ont été enregistrées. Une progression de plus de 11 % par rapport à 2018. La faiblesse historique des taux d’intérêt explique en partie ce plébiscite des Françaises et des Français.

La pierre reste aussi une valeur refuge pour les épargnants, souhaitant valoriser leur capital, et la perte d’attractivité des autres formes de placement (baisse continue de l’épargne retraite, nouvelle diminution du rendement du livret A, …) renforce cet engouement pour l’immobilier.

 

Un marché immobilier en plein essor, une fausse bonne nouvelle? 

La situation inquiète autant les services du ministère de l’économie qu’elle n’attire  les investisseurs. Avec des taux d’intérêt inférieurs à celui de l’inflation, c’est le bilan des banques qui risque de se dégrader. Et le Haut Conseil de Stabilité économique s’en est déjà inquiété à plusieurs reprises.

Des taux d’intérêt en baisse, une croissance de la demande soutenue, et voilà donc les prix de l’immobilier, qui continuent de s’envoler sur tout le territoire. Acheter un logement à Paris en 2019 coutait 8 % de plus qu’en 2019, et la hausse atteignait même 11 % à Lyon.

Et la tendance ne devrait pas s’inverser, puisque les spécialistes du marché prévoient certes un ralentissement de cette hausse, sans pourtant imaginer un renversement de situation. Les dernières estimations tablent sur une hausse moyenne de 1.5 % des prix de l’immobilier en 2020, avec des pics à + 5 % pour les grandes agglomérations. Une hausse, qui risque, si elle devait s’éterniser, d’éloigner les investisseurs aux revenus les plus modestes.

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


A Paris, les prix de l'immobilier ont augmenté de 8 % en 2019

Newsletter





Commentaires

-