Paiement en espèces : le coronavirus va-t-il précipiter sa disparition ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Paiement en espèces : le coronavirus va-t-il précipiter sa disparition ?

Publié le 09/06/2020 à 07:20 - Mise à jour à 15:19
PHILIPPE HUGUEN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Paiement en espèces : le coronavirus va-t-il précipiter sa disparition ?

Dès le début de l’épidémie de coronavirus, les pièces de monnaie et les billets de banque ont été désignés comme des supports pour la transmission du virus. Une accusation qui n’est pas restée sans conséquences.

 

Très rapidement les citoyens ont pris conscience de ce danger potentiel, d’autant plus que même l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) soulignait que les paiements en espèces pouvaient être source de décontamination.

Le phénomène est mondial comme l’a constaté la Banque des Règlements internationaux en expliquant :

« La pandémie de Covid-19 a suscité des inquiétudes sans précédent de la part du public concernant la transmission du virus par le cash »

 

Vers une disparition de la monnaie physique ? Une évolution lente

En France, cette crainte s’est répandue parmi les citoyens, avec une baisse de 50 % en volume du nombre de retraits effectués dans les DAB depuis le début du confinement. Mais elle a également concerné les commerçants, qui, pour se protéger, ont incité leurs clients à préférer d’autres moyens de paiement, et notamment le paiement sans contact.  Le plafond du paiement sans contact est même passé de 30 à 50 € depuis le 11 mai pour répondre à cette ambition commune.

La crise sanitaire n’a fait qu’accentuer un phénomène, celui de la digitalisation des paiements, qui est visible depuis de nombreuses années. Tous les spécialistes le confirment, les habitudes en matière de paiement changent lentement, et ce coup d’accélérateur lié à la crise actuelle ne retire pas l’appétence des Françaises et des Français pour les espèces sonnantes et trébuchantes. D’autant plus, que la Banque de France a rappelé ces derniers jours, que ces espèces constituaient pour une population démunie le seul moyen de paiement accessible.

Le cash n’a donc pas dit son dernier mot, même si son recul semble désormais inexorable !


Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les retraits aux distributeurs ont été divisés par deux depuis le début de la pandémie

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-