Payer ses factures chez le buraliste, c’est désormais possible

Payer ses factures chez le buraliste, c’est désormais possible

Publié le 04/08/2020 à 10:36 - Mise à jour à 10:49
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Le paiement de proximité entre en vigueur ce mardi 4 août, dans 5100 bureaux de tabac agréés. 
 
Cantine, crèche, mais aussi hôpital, contribution à l’audiovisuel public et amendes : désormais, on peut donc se rendre chez son buraliste pour régler la note, à condition qu’elle n’excède pas 300€. 
 
« Ce nouveau service va permettre aux usagers qui le souhaitent de régler leurs petites factures du quotidien ou petits impôts au plus près de leur domicile et à des horaires élargis »
 
Pour le ministère de l’Economie, il s’agit donc de simplifier la vie des Français qui n’ont pas toujours la possibilité de se rendre dans les administrations aux horaires d’ouverture de ces dernières. 
 
Le paiement de proximité, mode d’emploi
 
Les factures concernées par le paiement de proximité représentent 70% des factures constatées dans les départements qui ont testé le service. Pour en profiter, il suffit de s’assurer que la facture, l’avis d’imposition ou l’amende comporte bien la mention indiquant la possibilité de payer par ce biais, avec un QR Code. Et de vérifier que son buraliste est bien agréé, en consultant la liste disponible sur Internet
 
Une fois dans le bureau de tabac, c’est le débiteur qui scanne lui-même le QR Code (via un terminal sécurisé de la Française des Jeux) avant de procéder au règlement, soit en espèces, soit par carte bancaire. Attention, ce n’est pas possible par chèque. 
 
« Le paiement est donc réalisé en toute confidentialité », souligne le ministère, qui rappelle que : 
 
« Plus de 500 000 personnes ne disposent pas de compte bancaire et rencontrent des difficultés à se déplacer ou ne maîtrisent pas Internet »
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un nouveau service chez les buralistes

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-