Pénurie de carburant: les réserves stratégiques entamées "depuis deux jours"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pénurie de carburant: les réserves stratégiques entamées "depuis deux jours"

Publié le 25/05/2016 à 11:18 - Mise à jour à 11:21
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): PP avec AFP

-A +A

Alors que la pénurie de carburant persiste dans certaines régions françaises suite aux blocages de raffineries, la France a "commencé à utiliser les stocks de réserve" stratégiques, a déclaré ce mercredi Francis Duseux, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

La France, face aux problèmes d'approvisionnement en carburant, a commencé "depuis deux jours" à puiser dans ses réserves stratégiques de produits pétroliers, a indiqué ce mercredi 25 Francis Duseux, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

"Depuis deux jours, comme il y avait des problèmes de fonctionnement dans le raffinage, des blocages de dépôts, on a en collaboration avec les pouvoirs publics commencé à utiliser les stocks de réserve", a-t-il déclaré au micro de RMC alors que six des huit raffineries françaises sont au ralenti ou à l'arrêt.

Rappelant que "ces derniers jours la consommation d'essence est multipliée par trois voire par cinq dans certaines zones", Francis Duseux a dépeint une situation "tendue": "nous ne sommes pas équipés pour cela. La demande est tellement importante que nous n'arrivons pas à suivre".

Pour autant, le tableau n'est pas si noir qu'il n'y paraît. "Chaque jour, on ponctionne l'équivalent d'un jour de consommation. Donc, au pire, si la situation restait très tendue on ferait ça pendant trois mois, a-t-il ainsi avancé. Puis de rappeler qu'en 2010, "les blocages avaient duré trois semaines et nous n'avions pas été à plat".

Selon lui, il aurait même été possible de tenir "plus longtemps", alors que le conflit était très dur." Je vais même aller plus loin, en supposant qu'on arrête toutes les raffineries, le système de pipe-lines français permettrait de tourner", a-t-il enfin conclu.

 

Auteur(s): PP avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"Ces derniers jours la consommation d'essence est multipliée par trois voire par cinq dans certaines zones", a rappelé Francis Duseux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-