Pétrole: vers une hausse rapide du prix du baril

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pétrole: vers une hausse rapide du prix du baril

Publié le 10/02/2015 à 11:40 - Mise à jour à 14:36
©Baziz Chibane/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Le prix du baril de pétrole devrait repartir à la hausse au cours des six prochaines semaines, selon un rapport publié lundi 9 par l'Agence internationale de l'énergie. Cette hausse devrait toutefois rester modérée.

Les prix à la pompe devraient bientôt augmenter. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) estime dans son dernier rapport sur le marché pétrolier à moyen terme, publié lundi 9, que le prix du baril de pétrole devrait repartir à la hausse "relativement rapidement". Il ne devrait toutefois pas retrouver les sommets atteints ces dernières années, du fait d'une demande qui devrait rester modérée.

"Le rééquilibrage du marché devrait intervenir relativement rapidement mais sa portée sera relativement limitée, avec des prix se stabilisant à des niveaux plus élevés que les points bas observés récemment (sous la barre des 50 dollars américains, NDLR), mais nettement inférieurs aux sommets de ces trois dernières années", détaille ainsi l'AIE qui prévoit un rebond du cours du brut dans le courant des six prochaines semaines.

Evoquant une "offre plus réactive aux prix que dans le passé, et une demande qui l'est moins", le rapport annonce désormais un "nouveau chapitre" pour les marchés pétroliers. En effet, si la hausse continue qu'a connue la production mondiale ces dernières années, notamment du fait des pétroles de schiste, devrait marquer le pas. La consommation devrait quant à elle rester limitée du fait d'un contexte économique "peu dynamique". En résumé, la fin de la ruée vers l'or noir semble se dessiner à l'horizon.

En conséquence, les analystes de l'AIE tablent sur un prix d'environ 55 dollars (49 euros environ)  le baril en 2015, puis 73 (65 euros) en 2020. Quoi qu'il en soit bien en dessous de la barre des 100 dollars –et même des 130– allègrement franchie ces dernières années.

 

Auteur(s): Pierre Plottu


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le prix du baril de pétrole a chuté de 60% depuis juin 2014.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-