Une facture d’électricité plus lourde dès février

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Une facture d’électricité plus lourde dès février

Publié le 30/01/2020 à 09:51 - Mise à jour à 09:53
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
L’électricité coûtera un peu plus cher dès ce week-end. Le gouvernement a en effet acté une hausse de 2,4 % des tarifs réglementés au 1er février, ce qui représente une augmentation de 21€ par an sur la facture moyenne d’un particulier. 
 
Entretien et rattrapage 
 
Cette nouvelle augmentation concerne les Tarifs bleus EDF, concrètement les particuliers et les petits professionnels. Elle avait été réclamée par la CRE, la Commission de Régulation de l’énergie, pour plusieurs raisons.
 
 
La hausse des prix de l’électricité, qui s’élève à 6 % depuis juin 2019, s’explique à la fois par le coût de l’entretien des centrales nucléaires, des réseaux de distribution et de transport, mais aussi par l’augmentation des coûts d’approvisionnement et les investissements pour la transition écologique. 
Une large part, 1,5 %, est en outre consacrée au rattrapage du gel des relèvements tarifaires décidé l’hiver dernier pour répondre à la crise des gilets jaunes. Les tarifs réglementés avaient bien été augmentés de 5,9 %, mais en juin et non en février.
 
Quitter les tarifs réglementés ? 
 
C’est tout de même "mieux qu’ailleurs", s’est défendu en substance le ministère de la Transition écologique et solidaire, arguant que «les consommateurs résidentiels français bénéficient en moyenne d’une électricité beaucoup moins chère que la moyenne européenne et près de 60 % moins cher que les consommateurs résidentiels allemands». Doit-on s'en satisfaire?
 
Ceux qui souhaitent échapper à cette hausse, et aux prochaines, peuvent toujours quitter les tarifs réglementés EDF pour une offre de marché à prix fixe. L’important est alors de faire le bon choix, en relevant sa consommation en kWh sur une année puis en se connectant sur le comparateur du Médiateur de l’énergie.
Et puis, il n'est jamais de trop d'éteindre la lumière en sortant d'une pièce.
 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


EDF augmente ses tarifs sous l'impulsion de la CRE

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-