1er Mai : "Le jour d'après" "Construisons demain", les slogans des manifestations virtuelles et aux fenêtres

1er Mai : "Le jour d'après" "Construisons demain", les slogans des manifestations virtuelles et aux fenêtres

Publié le 30/04/2020 à 16:00
FRANCOIS GUILLOT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

A la veille d’un 1er-Mai inédit, les organisations syndicales appellent à manifester la solidarité avec les travailleurs de France et du monde entier ce vendredi. Avec un leitmotiv en cette période de pandémie : « Plus jamais ça ! »

Ce sont avant tout, et logiquement, les impératifs de santé publique qui tiendront le haut des banderoles ce vendredi 1er-Mai. Plus de moyens pour l'hôpital et pour nos soignants, plus de reconnaissance pour les travailleurs invisibles... Dans un communiqué commun, la CGT, FSU, Solidaires et les mouvements lycéens Fidl, MNL, UNL et étudiant Unef appellent à mettre en lumière le rôle crucial des travailleurs en première ligne pendant la crise sanitaire, les « oubliés »  et les « invisibles de nos sociétés, qui continuent à travailler, le plus souvent au risque de leur propre vie », soignants, caissières, éboueurs... Ils réclament pour ces travailleurs « de vraies revalorisations salariales ».

Les syndicats et associations appellent à ce que le « monde d’après » soit différent et exigent un plan de relocalisation solidaire et écologique des activités de l’industrie, de l’agriculture et des services. Des demandes plus que jamais légitimées par les pénuries de matériel médical auxquelles la France doit faire face depuis le début de la crise sanitaire. 

Des idées de slogans pour « Le jour d'après » selon la CGT
A l’appel de la CGT, les manifestants virtuels sont invités à préparer leur « banderoles » avec ce point de départ « : le jour d’après ». Ils auront rendez-vous à 15 heures sur les réseaux sociaux avec le hashtag #1ERMAI15H.

Parmi les suggestions de slogans :
« Le jour d’après, je veux que le Smic passe à 1800€ »
« Le jour d’après, je veux la retraite à 60 ans »
« Le jour d’après, je veux un vraie justice sociale »
« Le jour d’après de l’argent pour la santé, pas pour les banquiers »
« Le jour d’après, je veux la sécurité sociale intégrale »
« Le jour d’après, je veux que nous nous réveillions ensemble du cauchemar du monde d’aujourd’hui »
« Le jour d’après, je veux du soleil dans ma vie, une société soucieuse du bien-être des femmes et des hommes… et non des dividendes des actionnaires »
« Le jour d’après, je veux que cesse toute discrimination syndicale ! »

Une mobilisation virtuelle mais massive ce 1er-Mai ?
Du côté de la CFDT, cette journée de mobilisation sur les réseaux sociaux se déroulera sur le thème #construisonsdemain.
Du côté de l’union syndicale Solidaires, on mise sur un #1ermaipartout. Pas de confinement pour les revendications, scande l’intersyndicale. Solidaires appelle ainsi à combattre deux épidémies dans le monde : le virus et le capitalisme.
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une banderole accrochée à un balcon pendant le confinement lié à l'épidémie de Covid-19

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-