En France, 12 métropoles rassemblent plus de 46% des emplois, un écart qui se creuse avec les plus petites villes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

En France, 12 métropoles rassemblent plus de 46% des emplois, un écart qui se creuse avec les plus petites villes

Publié le 21/02/2017 à 17:25 - Mise à jour à 18:06
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon une étude de France Stratégie publiée ce mardi, les créations d'emplois en France se concentrent depuis une dizaine d'années sur les aires urbaines de plus de 500.000 habitants au détriment des petites et moyennes villes.

La fracture entre les grandes métropoles et les petites villes se creuse profondément en matière de création d'emplois. D'après une étude de France Stratégie publiée ce mardi 21, les créations d'emplois en France se concentrent depuis une dizaine d'années sur les aires urbaines de plus de 500.000 habitants au détriment des villes petites et moyennes.

La mégalopole parisienne et la douzaine de métropoles régionales qui se trouvent généralement sur les littoraux rassemblent près de 46% des emplois français. Evidemment la capitale représente la plus grande part avec 22%. Cependant elle enregistre une dynamique plus faible que les métropoles provinciales qui représentent au total 24% des emplois. Seul Rouen et Lille ont une dynamique négative. En revanche, les métropoles de Toulouse, Montpellier, Nantes, Rennes, Bordeaux et Lyon ont créé des emplois de 1999 à 2013.

La situation est inédite. Entre 1968 et 1999, la croissance de l'emploi profitait à l'ensemble du pays avant que n'apparaisse le phénomène de "métropolisation". De 2006 à 2013, l'écart s'est creusé entre les aires urbaines de plus de 500.000 habitants et les villes petites à moyennes ainsi que les communes isolées, observe l'organisme placé auprès du Premier ministre. Un phénomène lié à une concentration des postes de cadres dans les métropoles. Ces dernières sont positionnées sur des "métiers structurellement dynamiques", aux tâches "non répétitives" et à "fort potentiel de créations d'emplois d'ici à 2022" (85% des ingénieurs en informatique, 75% des professionnels de l'information et de la communication, 69% du personnel d'études). Des domaines de plus en plus absents des plus petites villes qui reposent sur la création de métiers en perte de vitesse comme ouvrier, salarié ou agriculteur. Elles subissent de plein fouet l'impact de la désindustrialisation.

D'après France Stratégie, cette dynamique "devrait se poursuivre". La sur-représentation des métiers fragiles "sera source de diminutions d'emplois et de reconversions professionnelles imposées par les mutations économiques", anticipe l'étude. Elle prévient: "Le risque qui pèse sur ces territoires est d'autant plus élevé que les personnes exerçant des métiers fragiles ont une mobilité géographique généralement faible."

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La concentration des emplois de cadre dans les métropole est à l'origine de l'écart grandissant avec les plus petites villes et communes.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-