"Il faut peut-être se calmer sur les amphétamines": les commentaires du jury d'un concours de Radio France fuitent

"Il faut peut-être se calmer sur les amphétamines": les commentaires du jury d'un concours de Radio France fuitent

Publié le 26/09/2017 à 11:05 - Mise à jour à 11:15
© LUDOVIC MARIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Des journalistes pigistes de Radio France qui avaient passé un concours interne ont eu la mauvaise surprise de recevoir, par erreur, un fichier contenant les commentaires du jury. Un tableur dévoilé lundi comportant parfois des propos "humiliants" ou "insultants".

Les journalistes pigistes candidats au concours du "planning" de Radio France ont eu la mauvaise surprise de recevoir un mail qui ne leur était pas destiné, a révélé lundi 25 le Syndicat des journalistes de Radio France. Le "planning" regroupe environ 80 journalistes employés en CDD effectuant des permanences pour les rédactions des antennes nationales et locales. Un concours d'entrée est organisé deux fois par ans.

Ces 54 pigistes ont donc reçu un mail contenant un tableur dans lequel était annoté des réflexions, parfois déplacées, du jury. "Il s'écoute trop et raconte des conneries", "il faut peut-être se calmer sur les amphétamines", "c'est Tchoupi fait du journalisme", "voix de crécelle", "limite poissonnière"... les remarques "humiliantes" et "insultantes" sont autant de remarques qui ont pu être lues par tous les candidats.

Le SNJ de Radio France a dénoncé "cette fuite odieuse" et a plaidé pour une réforme "indispensable" de ce concours interne. Du côté de la maison ronde, aucune modification de l'examen n'est envisagée.

Dans un communiqué, Radio France a assuré qu'elle allait "prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter qu'une telle erreur se reproduise". Les commentaires "individuels et informels" écrits par les membres du jury, tous rédacteurs en chef d'une station du service public, n'auraient bien sûr jamais dû être divulgués.

Si la direction a présenté ses excuses pour le vocabulaire employé, la pilule est tout de même difficile à avaler pour les 54 candidats.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les propos sont mal passés pour les 54 candidats.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-